League of Legends s’invite à NYC & Stockholm

Après un Spring Split des plus réjouissants et un Mid Season Invitational plus époustouflant encore, le Summer Split des League of Legends Championship Series a enfin commencé. On connaît...
League of Legends
League of Legends

Après un Spring Split des plus réjouissants et un Mid Season Invitational plus époustouflant encore, le Summer Split des League of Legends Championship Series a enfin commencé. On connaît désormais les lieux et dates des finales régionales d’Amérique du Nord et d’Europe : les 22 & 23 août prochain, à New-York & Stockholm.

PREVISOULY IN LCS SEASON FIVE

Les joueurs invétérés de League of Legends et autres fervents spectateurs des LCS n’ont pas fini de vibrer. Au cours de la première partie de cette cinquième saison des League of Legends Championship Series, on a pu voir, notamment du côté de l’Europe, d’excellentes surprises. A commencer par les poulains (littéralement) de Unicorns of Love, qui ont surpris l’ogre TSM lors des IEM San Jose, avec le désormais célèbre Twisted Fate jungle de Kikis. Un pick osé mais parfaitement maîtrisé, et qui a su faire la différence pour s’inscrire au panthéon de League of Legends à côté du backdoor de Nexus made in xPeke. Malgré un bon Spring Split et deux victoires lors de celui-ci contre le triple champion d’Europe Fnatic, les Unicorns of Love n’ont pas pu s’offrir de ticket pour le Mid Season Invitational.

Auparavant appelé All-Stars, le Mid Season Invitational est la grand messe de mi-saison où s’affrontent les gagnants du Spring Split de chaque région. Cette année, le gratin de la planète LoL était au rendez-vous : Team SoloMid pour l’Amérique du Nord, Fnatic pour l’Europe, Edward Gaming pour la Chine, AHQ e-Sports Club pour Taïwan, SK Telecom T1 pour la Corée du Sud et Besiktas e-Sports Club, wildcard de ce MSI, venant de Turquie.

Malgré une écrasante domination des équipes asiatiques lors des phases de poules (Fnatic gardant la tête hors de l’eau grâce a une victoire contre TSM en sus de celle contre Besiktas, grands perdants du tournoi), les coéquipiers de Yellowstar ont réussi à grimper jusqu’en demi-finale contre les SKT T1 de Faker. Les Européens ont fait plier le gnou des Coréens et du Dieu Faker lors de deux games, perdant malheureusement la dernière du BO5. Si on aurait adoré voir une finale Edward Gaming vs Fnatic, il faut souligner la performance hallucinante des Européens, qui ont su prouver leur valeur et montrer au public que l’Occident, et surtout l’Europe sait se montrer à la hauteur du jeu asiatique. Febiven, le midlaner arrivé en début de saison chez Fnatic, en a fait hurler de bonheur plus d’un lors de quelques moves d’anthologie lors desquels il a su prendre le dessus sur son vis-à-vis et ébranler l’espace d’un instant le piédestal de Faker, déjà bien entamé par PawN, grand vainqueur de la finale pour Edward Gaming.

DERNIERE LIGNE DROITE AVANT LES WORLDS

C’est maintenant l’heure du Summer Split, qui a commencé la semaine dernière en Europe et en Amérique du Nord. Fnatic a confirmé sa place de leader en s’imposant enfin au cours d’un Split face à Unicorns of Love, puis le lendemain face à des SK claudicants sans Forig1ven, passé chez Gambit Gaming. La solidité du jeu de Fnatic semble augurer d’une place quasi-certaine en playoffs, entérinant la décision de Yellowstar de marquer le retour de Rekkles au poste de Carry AD, au détriment de Steeelback, manquant d’après le capitaine de maturité. Car l’objectif des Fnatic cette saison, c’est ni plus ni moins que la titre de Champion du Monde. Il y aura fort à faire, notamment avec le retour en compétition de sOAZ, xPeke et Amazing maintenant dans l’équipe Origen.

Mais revenons à nos moutons et surtout au propos de cette actu. Les finales de ce Summer Split se dérouleront les 22 & 23 août prochains. Pour l’Amérique du Nord, un lieu mythique a été choisi : le Madison Square Garden. En plein cœur de New-York, la scène du Garden a vu défiler quelques-uns des plus grands noms de la musique, des Rolling Stones à Elvis Presley en passant par Michael Jackson ou encore Iron Maiden. Les meilleures équipes Américaines lutteront pour leur place aux Worlds au centre de cette arène mythique, également grand théâtre de Basketball et de Catch.

Pour l’Europe, la finale des LCS EU Saison 5 s’envolera pour la Scandinavie, et plus précisément Stockholm. La Hovet Arena accueillera, en plus des équipes LCS, le Nordic Open, une compétition régionale réservée aux équipes non-professionnelles. Rappelons au passage que c’est en Suède, à Jonkoping, que Fnatic avait remporté la première saison de la compétition pro de League of Legends en 2011.

COMME A LA MAISON

Quand aux Worlds, on sait déjà depuis plusieurs mois qu’ils se dérouleront chez nous, en Europe Centrale. Phases de poules à Paris, quarts de finale à Londres, demi-finales à Bruxelles et grande finale à Berlin, voilà qui nous fait plus proche que le stade Sang-Am de Séoul lors de la Saison 4. D’ici là, vous avez encore le temps de grimper les échelons pour espérer décrocher une récompense de saison en mode Classé…

…Ou qui sait, venir affronter la team PxlBBQ sur la Faille de l’Invocateur ?

A lire également : League of Legends : les Worlds à Bruxelles !, La Corée sacrée à domicile

Commentaires Facebook
Catégories
Actus jeux
Avatar

Rédacteur sous perfusion de jeux alternatifs et obsédé par ceux qui se cachent derrière. Ce sémillant individu attend sans sourciller la sortie de Red Dead Redemption sur PC en goûtant des bières belges les fesses posées sur la selle de son vélo. Accessoirement dépendant à Grand Theft Auto V.
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre