The Gallery est un nouveau FMV de Paul Rashid, à qui nous devons déjà The Complex ou Five Dates.

Dans The Gallery, vous contrôlez les choix d’un conservateur d’art qui se retrouve pris en otage par un mystérieux intrus. À la veille du jour le plus important de l’histoire de leur galerie, où ils vont exposer une pièce maîtresse, ils se retrouvent attachés à une chaise et pris en otage. Parviendront-ils à survivre jusqu’au matin ? C’est à vous d’influencer les événements de la nuit en les guidant dans un récit à embranchements.

Mais il y a un twist, puisque l’histoire se déroule en 1981 mais aussi en 2021.

En 1981, c’est l’Angleterre de Thatcher et le pays est divisé. Il y a des troubles civils, et vous guidez le parcours de la conservatrice Morgan Haynes (Anna Popplewell). Afin d’attirer davantage de clients potentiels dans sa galerie de portraits, elle s’apprête à exposer celui d’une personnalité politique réalisé par une artiste reconnue : Nicki Dryden-Smith (Rebecca Root). La veille de l’exposition, un homme suspect nommé Dorian (George Blagden) s’introduit dans la galerie et la prend en otage. La nuit qui va suivre parlera d’art, de politique, de choix personnel, le tout avec des événements imprévus qui peuvent tout faire déraper, comme vos propres choix.

Dans la version de 2021, c’est l’Angleterre du Brexit qui divise le pays. Il y a l’épidémie de COVID-19, des troubles civils et des protestations. Ici, nous jouerons le rôle de Morgan Haynes (George Blagden cette fois) qui s’est arrangé pour exposer dans sa salle le portrait d’une star des médias sociaux, toujours peinte par Nicki Dryden-Smith. Dans cette autre version, c’est une étrange femme (Anna Popplewell) qui s’introduit dans la galerie. La nuit qui va suivre abordera peu ou prou les mêmes sujets, médias sociaux en tête.

Le jeu a de gros atouts pour les fans, à commencer par un jeu d’acteur de haute volée, principalement via George Blagden (de la série Vikings), qui incarne le glaçant Dorian. Quand à Anna Popplewell, que nous connaissons déjà de Narnia, elle parvient à camper ses personnages de façon très convaincante, mais vraiment, il faut voir la prestation de George Blagden. Popplewell brille dans le rôle de la victime potentielle et de la femme forte et indépendante. Il est facile de s’intéresser à elle et de l’encourager.

Dans l’histoire de 2021, le personnage de Dorian est moins charismatique. Il y a des moments effrayants dans l’histoire de 1981 qui sont absents de la version de 2021. Popplewell donne l’impression d’être froide et calculatrice, ce qu’elle fait bien, mais elle est moins menaçante que la terrible version de Blagden.

Pour voir toutes les possibilités narratives, The Gallery utilise le système qui permet de sauter les scènes déjà vues, ce qui signifie que vous pouvez atteindre ces nombreuses fins de façon bien plus agréable, le temps passant d’une heure et demie à 5-10 minutes.

Les détails des décors, le style des vêtements et les visuels témoignent d’un grand soin. Les coupes de cheveux et les tenues dans les deux versions font authentique, tout comme les décors, avec le téléphone à cadran pour la version de 1981. Pour donner plus de réalisme à la version de 2021, il y a beaucoup d’utilisation de masques et de produits pour se laver les mains. C’est quelque chose de voir la période COVID – historique en bien des manières – capturée dans un jeu vidéo (après Five Dates et les confinements).

Il m’est difficile de faire un réel test, aussi vous ais-je laissé avec la première partie de 1981 (la seconde est disponible sur notre chaine Youtube) pour que vous puissiez vous faire une idée. Mais je suis ressorti une fois de plus extrêmement satisfait de ce FMV. Je suis vraiment ravi que le genre soit aujourd’hui pris au sérieux par des gens compétents et d’excellents acteurs.

Si vous aimez les FMV, vous pouvez foncer les yeux fermés !

The Gallery

L’avis de Titiks

Premières impressions
95%
95%
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Test : Valkyrie Elysium – La Valkyrie a le profil
Next Ynnis propose les 100 Comics qui ont marqué l’histoire en librairie le 12 octobre

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Persona 5 Scramble affiche Zenkichi Hasegawa dans un trailer

07/02/2020
Close