Devil May Cry 4 Special Edition | Test Xbox One

...

[dropcap]D[/dropcap]evil May Cry est une série vraiment atypique. Avec son univers démo-japonisant, c’est un des beat them all les plus appréciés de son ère. Et pour cause, son système de combat mêlant épée et armes de poing en font un excellent défouloir pour quiconque a passé une journée de merde.

Screenshot de devil may cry 4 special edition sur xbox one

Devil May Cry 4 était clairement un des opus les plus aboutis. Sorti sur PS3, Xbox 360 et PC en 2008, il reste la référence. Et Capcom étant particulièrement doué pour le recyclage de ses œuvres (cf Street fighter alpha mega omega beta 8000 ex), il a décidé de nous ressortir ce quatrième épisode, 7 ans après, sans gêne. Et sans vraie nouveauté.

Je ne vous referais pas un topo du jeu, il garde le même schéma que ses ancêtres, un beat’em all technique mais plaisant et relativement peu exigeant comparé à certains standards du genre,  (sauf concernant les boss, plus techniques) ce qui n’enlève rien à sa relative difficulté, qui tient surtout du nombre important d’ennemis.

Screenshot de devil may cry 4 special edition sur xbox one
Au rang des nouveautés, la possibilité d’incarner Vergil, Lady et Trish, les personnages secondaires de l’opus original. Soit, cette feature pourrait en réjouir plus d’un, mais ne vous amusez pas à commencer l’aventure avec Dante/Nero pour ensuite prendre un des nouveaux persos : vous suivrez exactement le même chemin. Même aventure, aucune nouveauté, si ce n’est le gameplay.

C’est bien dommage. Votre flemme vous tuera, Capcom. 


Trish et Vergil sont aussi nerveux que notre Dante national, il n’y a que Lady qui tire son épingle du jeu en n’utilisant que des armes à feu, ce qui implique plus de timing.

On ajoutera un mode turbo, qui augmente la vitesse du jeu, ou encore un mode augmentant le nombre d’ennemis, deux petits ajouts sympathiques qui vous occuperont quelques minutes.

Screenshot de Devil may cry 4 sur xbox one
Là où le bât blesse, c’est que le défaut principal n’a pas été amélioré. Et quand on parle de défaut, pour Devil May Cry, on parle évidemment de caméra. Elle est capricieuse, pas mobile, et change d’angle quasiment tous les cinq pas.

Hormis cela, un super 1080p 60fps qui servira d’argument marketing, et voilà, un « nouvel » épisode tout frais, merci Capcom !

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

[dropcap]F[/dropcap]ort heureusement proposé à 25 euros, Devil May Cry 4 Special Edition n’apportera rien à ceux ayant déjà fait l’opus original. En revanche, pour les lecteurs n’ayant jamais touché à cet épisode, voire à un DMC tout court, ne passez pas à côté.

Devil May Cry 4 Special Edition

  • Développeurs Capcom
  • Type Beat ’em all écolo
  • Support Xbox One, PS4, PC
  • Sortie 23 Juin 2015

Dans le même genre :

  • Bayonetta
  • Devil May Cry
Note Cuisson à feux doux
Note Pas de pxlection

Y’a bon!

[unordered_list style= »green-dot »]

  • Le jeu en lui-même
  • Les personnages en plus
  • Le mode turbo
  • Le prix

[/unordered_list]

Beuargh!

[unordered_list style= »red-x »]

  • Une seule histoire
  • Pas d’efforts
  • Une caméra toujours capricieuse

[/unordered_list]

Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre