Lors de l’annonce de la sortie d’Atelier Shallie : Alchemists of the Dusk Sea, nous nous attendions à un jeu dans la continuité des précédents, Gust nous ayant habitués à resservir plus ou moins le même couvert à chaque sortie. Eh bien, nous nous étions bien trompés. Atelier Shallie apporte un vrai renouveau à la série et nous allons vous expliquer tout ça en détails.

atelier shallie art
Shallie et Shallie

Shallie renie la famille

Bien que beaucoup de choses changent, comme nous allons l’expliquer ici, sachez qu’Atelier Shallie conserve tout de même “l’âme” propre aux titres de la série sortis sur PS3. Si vous n’y avez jamais touchés, nous vous encourageons d’ailleurs à lire nos tests d’Atelier Ayesha et Atelier Rorona pour vous faire une idée.

Pour résumer, on pourrait classifier la série Atelier de JRPG très open alliant alchimie, exploration et gestion du temps dans un univers mignon et attachant tout en offrant un bon challenge.

En effet, du challenge, Atelier nous en donne une bonne dose. L’aspect de gestion du temps propre à la série n’est pas facile à gérer et rebute certainement bon nombre de joueurs n’y ayant jamais joué auparavant. C’est là où Atelier Shallie renie complètement ses origines, car oui, vous avez bien entendu, c’en est fini de la gestion du temps ! En gros, vous êtes maintenant libres de faire ce que bon vous semble, quand vous voulez et à votre rythme. Il faut avouer que bien que ça nous ait paru étrange au premier abord, on y prend vite gout. Plus besoin de se tracasser pour savoir si on sera prêt à temps pour s’attaquer aux boss optionnels en un seul “run” vu que vous aurez tout le temps de vous préparer et faire ce que vous voulez. En gros, bonheur et licornes.

Par contre, changer ce point propre à la série est certainement un pari risqué pour les développeurs. On voit clairement que Gust a voulu tendre la main à ceux qui n’ont jamais osé jouer à un Atelier, mais il faut espérer que ça ne fasse pas fuir son ancien public. En tout cas, pour notre part, on a vraiment accroché à cette nouvelle expérience et on va vous expliquer tout ce que Shallie a de sympa dans sa marmite.

atelier shallie barrel
Les gags sur les tonneaux sont de retour

Shallie et Shallie sont sur un bateau

Tout d’abord, en termes de scénario et d’univers, on reste dans le style des anciens opus. Comme dans Atelier Escha & Logy, Atelier Shallie nous propose d’incarner deux protagonistes différents: Shallie et … Shallie. Et oui, les deux héroïnes ont le même surnom, ça créera souvent quelques situations comiques et aura sans doute aussi facilité la vie des développeurs pour les dialogues (hop, d’une pierre deux coups). Au début de l’aventure, vous pourrez choisir quelle sera votre Shallie principale, mais ce choix n’influera que sur les premiers chapitres de l’aventure et sur vos compétences d’alchimie.

L’histoire est assez classique mais efficace. Le monde se transforme progressivement en un vaste désert de cendres car les sources d’eau s’assèchent mystérieusement. Cependant, certaines villes ne sont pas encore touchées et tentent de trouver une solution à ce problème. Une des deux Shallie (Shallistera) jouera le rôle du capitaine planète. Elle est la princesse d’un village en train de succomber à la sécheresse et est envoyée par son royaume dans la ville de Stellard, oasis encore intact, pour trouver une solution au problème. L’autre Shallie (Shallote) habite Stellard et est une apprentie alchimiste un peu tête en l’air. Nos deux Shallie vont assez rapidement se rencontrer et s’allier pour résoudre les problèmes des deux villes. Elles seront aidées par bon nombre d’alliés originaux ou issus des anciens titres de la série. Un point qui plaira certainement aux fans de la série est que comme dans Atelier Meruru, on retrouve des anciens personnages qui ont grandi et fait leur petit bout de chemin depuis leurs aventures respectives. On prend donc plaisir à découvrir ce qui leur est arrivé et leurs interactions avec les nouveaux personnages. Tout cela est enjolivé par l’OST si caractéristique de la série faisant la part belle aux morceaux avec des airs de flûte très paisibles et enfantins. Le générique d’introduction chanté est également magnifique. De plus, on a même droit à des petites séquences façon “animé” qui sont vraiment très sympas. Il est peut-être également important de mentionner que tous les textes du jeu sont traduits en anglais et que les voix Japonaises sont inclues si vous voulez remplacer le doublage anglais.

atelier shallie characters
On retrouve d’anciens personnages de la série comme Escha (qui a plutôt bien muri…) et Odelia

It’s adventure time

Ensuite, en termes de gameplay, si on fait abstraction du retrait du calendrier, on reste également en terrain connu. Les systèmes d’exploration, de combat, et d’alchimie sont cependant encore enrichis et améliorés.

L’exploration est assez semblable à Escha & Logy, excepté que comme dit plus haut, vous n’êtes plus pressés par le temps. Vous pouvez explorer les différentes zones de la carte du monde au fur et à mesure que vous les débloquez. Ces zones sont peuplées de monstres à exterminer et de ressources à récolter pour vous fabriquer des objets d’attaque, de soin ou d’alchimie à créer pour faire progresser l’histoire principale.

Atelier Shallie conserve le système d’événements à déclencher en échange de points amassés en tuant des monstres ou en récoltant. Ces événements peuvent être par exemple la rencontre avec un groupe de monstres puissants (et croyez-moi ils le sont en mode difficile), la récolte de matériaux rares, d’artefacts, etc …

atelier shallie field event
Un field event de récolte a été déclenché. Vous pouvez choisir parmi un des 3 objets grisés.

Au niveau des combats, il y a pas mal de changements par rapport aux titres précédents. Fini le système de placement des personnages comme dans Atelier Ayesha pour effectuer des attaques dans le dos ou disperser votre équipe pour échapper aux attaques de zone. C’est d’ailleurs un peu dommage, car ça ajoutait un aspect stratégique aux combats.

atelier shallie battle
Le système de combat ne prend plus en compte la position sur le terrain

En échange on nous offre un système de combat, toujours au tour par tour, mais divisant votre équipe de maximum 6 alliés en une ligne de 3 attaquants et une ligne de 3 défenseurs. Les défenseurs régénèrent petit à petit leur vie tant qu’ils sont en ligne de défense et peuvent effectuer une action de soutien quand leur barre de soutien est remplie. Cette action peut soit être de prendre la place d’un membre de la ligne d’attaque pour parer les dégâts qu’il va recevoir ou effectuer une attaque chaînée avec un allié de la ligne d’attaque pour ensuite prendre sa place. Effectuer 3 attaques chaînées lors d’un même tour déclenchera un variable strike aux effets dévastateurs et comme son nom l’indique, variable en fonction des personnages l’ayant effectué. Bien maîtriser ces concepts sera crucial et assez amusant pour venir à bout des boss qui ont quand même un fameux paquet de HP en mode difficile.

Un autre concept à maîtriser sera celui de la phase de burst, un peu semblable à l’état de choc dans les récents Final Fantasy. Après avoir endommagé un ennemi un certain nombre de fois, votre force sera considérablement augmentée et il faudra en profiter pour effectuer un max de dégâts.

atelier shallie variable strike
Un variable strike effectué avec ces 3 personnages en phase de burst va faire bobo, mon petit Raoul

Le dernier changement par rapport au système de combat dont nous voulions vous parler est le fait que vos objets de soin et d’attaque seront en nombre très limité. Votre sac sera représenté sous la forme d’une grille d’un nombre fixe de cases qui grandira au fur et à mesure de votre montée en niveau. Chaque objet de soin ou d’attaque occupera 1 ou plusieurs cases, vous faisant faire un petit Tetris pour remplir votre sac correctement. Au début, vous tomberez rapidement à court d’utilisation de vos objets d’attaque, de soin, ou remplirez votre sac de matériaux, ce qui vous forcera à retourner en ville pour vous délester ou recharger votre sac. Heureusement, le nombre d’utilisation des objets de soin et d’attaque se régénère automatiquement dès le retour en ville. Du coup, pas besoin de les recréer une fois consommés.

atelier shallie search equipment
Votre “sac tetris” devra être rempli efficacement, mais se rechargera à chaque retour en ville, ainsi que vos HP et MP

Dans le domaine de l’alchimie, on peut dire que le système ressemble assez fort à celui d’Atelier Escha & Logy, en ajoutant encore plus de skills d’alchimie pour arriver à un système simple mais enrichi.

Shallie pourra faire évoluer son niveau d’alchimie à force de créer des objets. Elle obtiendra alors diverses compétences permettant d’améliorer la qualité des objets produits, leur conférer des propriétés particulières ou encore de réduire le nombre de cases qu’un objet d’attaque prendra dans votre “sac-tetris” comme expliqué plus haut.

atelier shallie alchemy skills
Des skills peuvent être attribués aux emplacements sous les matériaux pour conférer toutes sortes de bonus. Ici le coût de l’objet est trop élevé, du coup utiliser le skill “cost down” permettra de réaliser l’objet.

Pour conclure, on peut dire qu’en terme de Gameplay, Atelier Shallie a été piocher les bons éléments des jeux précédents pour arriver à un résultat très réussi et amusant d’en découvrir toutes les subtilités.

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

Lors de l’annonce de la sortie d’Atelier Shallie : Alchemists of the Dusk Sea, nous ne nous attendions pas à autant de changements pour ce troisième volet concluant la trilogie Dusk.

Gust a pris la décision de se débarrasser d’un des traits de caractères les plus spécifiques de la série, la gestion du temps. De ce fait, les fans risquent d’être déçus et bouderont peut-être Atelier Shallie. Toutefois, ce changement est clairement une main tendue des développeurs envers les joueurs qui n’ont jamais osé essayer un Atelier à cause de la complexité du système de calendrier.

Au final, nous avons trouvé que ce retrait offre un vrai sentiment de liberté. On fait ce qu’on veut, quand on veut et à notre rythme. De plus, la refonte du système de combat et l’enrichissement du système d’alchimie ne devraient déplaire à personne.

Si on fait abstraction de l’absence de calendrier, Atelier Shallie reste comme ses prédécesseurs un JRPG très open alliant alchimie et exploration dans un univers mignon et attachant. C’est sans doute le titre le plus abouti et abordable sorti depuis Atelier Rorona et il serait dommage de passer à côté pour tout fan de JRPG.

Atelier Shallie : Alchemists of the Dusk Sea

  • Développeurs Gust
  • Editeurs Gust / Koei Tecmo
  • Type JRPG sans calendrier
  • Support PS3
  • Sortie 10 Mars 2015

Dans le même genre :

  • Un mix des autres titres de la série, mais sans gestion du temps

Y’a bon!

  • C’est la fête du slip, tout a été revu.
  • Fini de se prendre la tête avec la gestion du temps. On peut faire ce qu’on veut, quand on veut.
  • Le système d’alchimie simple mais très riche
  • Les variable strikes
  • Les personnages attachants et le côté mignon propre à la série
  • Retrouver certains personnages des anciens titres qui ont grandi (un peu comme dans Meruru)
  • Les modifications de zone et boss optionnels.
  • Différents modes de difficulté
  • Les voix Japonaises
  • Le très joli générique, les petites séquences façon animé et la bande son très “flûte” propre à la série

Beuargh!

  • Pourra rebuter les fans de l’ancien système de calendrier, mais attirera certainement ceux qui le détestaient.
  • Moins de challenge que dans la trilogie Arland
Montrer le reste de l'article

A propos de l'auteur Voir les articles

Avatar
Papayou

Amateur de japonaiseries en tous genres, rédacteur et correcteur sur pxlbbq.com

Précédent OlliOlli 2 | Test
Suivant Dynasty Warriors 8 Empires | Test

Commentaires

Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Dead Island 2 : la mer, les zombies et le soleil

11/08/2014
Close