The Solus Project – Preview (Early Access)

Un jeu qui vient du grand ch'nord

Mon dieu qu’il a été compliqué de faire ce live… Après beaucoup de déboires avec The Solus Project, mon dieu qu’il a été bon d’être persévérant. Un bug datant de la beta me faisait littéralement perdre tout contrôle : impossible d’avancer, impossible de reculer, impossible de… JOUER! Mais j’ai tenu bon! Grâce à la communauté de STEAM toujours aussi pro-active, j’ai réussi à supprimer un fichier qui a réinitialisé les commandes sans pour autant réinstaller un jeu assez lourd. Bref, tout ça pour vous introduire The SOLUS PROJECT, un jeu d’exploration actuellement en Early Access sur STEAM qui a du mordant. Ou plutôt du marchant. Robinson Crusoé? Tom Hanks dans Seul au Monde? NNaaah…. Visez plus haut! Jouez à The Solus Project !

 

Vous le comprendrez à travers cette petite heure de vidéo, je suis littéralement tombé amoureux de cet Early Acess qui me réconcilie enfin avec ce mot dénué de tout sens (et surtout de passion) en 2016 . Mais mais… Voici l’exception qui confirme la règle, The Solus Project est un bon jeu. Vous allez évoluer dans un scénario qui n’est pas sans rappeler celui de Xenoblade sorti il y a peu sur WiiU. Vous, survivant de la race terrienne, errez dans l’espace à la recherche de la Terre promise. Cependant, un crash inopiné vous abandonnera seul à votre destin et à votre propre survie.

L’exploration, la découverte, l’apprentissage. Voici comment résumer au mieux ce qui vous attendra dans The Solus Project (sur Steam et en exclu sur XboxONE). Pour ma part, j’ai senti une forte inspiration dans le gameplay avec Dear Ester  sur PC, aussi bien dans l’exploration ,couloir mais pas trop, que dans la direction artistique. On ne peut aussi que trop saluer la narration bien dosée qui nous pousse à toujours avancer et à en apprendre plus sur la flore et, qui sait… peut être même la faune de cette planète remplie de mystères?

The Solus Project est un grand jeu. Il est non seulement graphiquement très beau, avec une BO solide, une histoire prenante, avec un vrai rythme. Mais SURTOUT, il a ce petit côté « jeu d’exploration » que seuls les jeux des années 80 et 90 m’avaient apporté jusqu’alors, sauf quelques cas rares (Dear Ester, Alan Wake, Silent Hill, Bioshock, Omikron, etc) . Ces mondes semi-ouverts bien contrôlés, bien dosés (perdu mais pas trop) et aux levels designs soignés qui font de l’expérience joueur, un terrain de jeu inoubliable. Bravo.

 

Commentaires Facebook
Catégories
MédiasTests
bery

Rédac Chef BBQ | Journaleux JV PC (steam: berychon), 3DS et WiiU (ID Nintendo: Berychon) et PS4 (psn: berymuch)| Animateurs de nombreux live sur notre chaîne: https://www.twitch.tv/pxlbbqtv/ | Machine à idées saugrenues
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre