On a profité de cette ambiance de quarantaine pour tester la nouvelle extension de The Division 2: Warlords of New-York !

TheDivision2: Warlords of New-York


Supports : PC, PS4, XBOX ONE

Genre : DLC

Date de sortie : 03 mars 2020

Editeur : Ubisoft

Développeur : Massive Entertainement

Multijoueurs : Oui


Un DLC certes répétitif mais qui amène son lot d’action !

  • Une durée de vie très appréciable !
  • De nombreuses phases de boss ! Cinq en tout !
  • Ajout de 10 niveaux. Passant de 30 à 40.
  • Les nouvelles compétences pour notre agent.
  • Rien de réellement innovant dans les missions proposées.
  • Très répétitif !

Toujours dans cet univers post-apocalyptique saupoudré de conflits politiques et humains, Ubisoft nous emmène cette fois dans la ville de New-York pour combattre la « Keener’s Rogues ».

Cette extension se place directement après les événements du jeu principal et nous demande d’aller recueillir des informations sur le grand méchant de l’histoire « Aaron Keener ». Warlords of New York commence par une cinématique forte faisant l’annonce d’une attaque biochimique à la base d’opérations de l’hôtel de ville. Après avoir nettoyé la zone de menace et découvert le coupable derrière l’attaque, les agents se dirigeront ensuite vers Haven. (centre des opérations et QG en plein centre de New-York).

Militaire d’âme et méchant sans scrupule, Aaron Keener n’est rien d’autre qu’un ancien membre de la Division. Violent, corrompu et motivé par des intérêts personnels. Aaron Keener est de retour avec des plans diaboliques pour faire sombrer dans le chaos, le pays et l’avenir de l’humanité.


Pour pouvoir combattre Aaron Keener, il vous faudra d’abord passer par le démantelage de son équipe et de ses 4 généraux :

° Vivian Conley, spécialiste en explosifs, elle manie parfaitement le lancé de grenades et de C4.

° Javier Kajika, utilisera contre vous toutes sa technologie électrique, équipements paralysant et autres pièges !

° James Dragov, se servira de son lance-patates et de son savoir faire pour vous faire passer dans l’autre monde.

° Theo Parnell, grand geek anarchiste de cette histoire ! Il vous fera tourner en rond avec ses leurres et hologrammes tout en vous visant avec son fusil de précision !

Maintenant que le contexte et que les cibles à abattre ont été clarifiés, passons au gameplay et aux contenus !

Warlords of New-York suit à la lettre de ce qui s’est fait avant dans « The Division ». Il reprend les bonnes idées et dynamiques du jeu, mais malheureusement tout en gardant quelques défauts. Comme dans le jeu de base, la répétition des actions et des missions est beaucoup trop fréquente.

Malgré tout, cette extension vous donnera clairement l’envie d’arriver au bout et de farmer pour améliorer votre stuff, votre personnage et vos capacités.

Bon RPG dans l’âme, Warlords Of New-York vous poussera à améliorer vos armes et équipements pour arriver à combattre les ennemis. Il faudra souvent changer de techniques d’approche pour combattre les boss et pour résister aux hordes de rebelles.

S’il est vrai que les nombreux allers-retours dans la ville, une IA parfois catastrophique et que le sentiment de répétitivité se font souvent ressentir, il est néanmoins important de souligner que les nombreux combats de boss et les multiples vagues d’ennemis sont quant à eux très jouissifs ! Ca nous permet de passer aisément au dessus de ces vilains défauts et de passer un très bon moment avec un groupe de potes.

Les phases de boss ajoutent une véritable plus value au DLC !

Même si les missions et les balades dans New-York sont souvent vides et manquent cruellement d’intérêt, les missions principales sont quant à elles bien rythmées par de beaux décors et environnements multiples. Phase de Tower-defense, parkour, combats de boss ou juste de l’extermination de méchants. On ne s’est jamais lassé d’avancer et de réussir notre objectif, et cela malgré une répétitivité omniprésente.

Warlords of New-York : Conclusion

Un DLC de taille !

Cette extension Warlords of New-York colle parfaitement à l’ambiance générale de l’opus et donne un second souffle très agréable au titre. 10 Niveaux supplémentaires déblocables (Niveau 40 au lieu de niveau 30), de nouvelles armes fort sympathiques et de nouveaux équipements nous poussent à Try Hard le loot et nous forcent à fouiller les petits recoins de la ville. Malheureusement, certains allers-retours et manque de quêtes annexes nous donnent parfois une impression de déjà-vu. Très bonne extension, complète et bien fournie en missions principales, elle fera plaisir aux fans mais passera sûrement à la trappe pour les joueurs ne connaissant pas bien la licence. Le EndGame réserve quelques surprises et se conclut sur une cinématique qui annonce une prochaine extension ! The Divisions 2 : Warlord of New-York est vendu à 29,99€ pour une durée de vie de plus ou moins 10-15h pour la mission principale. Un investissement très rentable. Nous conseillons donc cette extension à tous les fans de la licence en manque de mission mais nous déconseillons fortement aux nouveaux joueurs de commencer l’aventure par celle-ci 😉

Montrer le reste de l'article
Précédent Un remake de grande ampleur serait en gestation au studio M-Two chez Capcom
Suivant Valorant, le FPS de Riot Games, date sa bêta fermée (et c’est pour bientôt)

Commentaires

Laisser un commentaire

Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Test : Horizon Chase Turbo – Le retour heureux de la course en fausse 3D

18/05/2018
Close