Test: Tennis World Tour

Flop Spin!?

Cette génération de console n’ayant accueilli aucun jeu de tennis, nombreux sont les joueurs à attendre beaucoup de ce Tennis World Tour développé par Breakpoint.

Annoncé comme le fils spirituel de l’excellent Top Spin 4 sur la génération précédente de consoles, arrive-t-il à se hisser à la hauteur des espérances?

Graphiquement et techniquement à la bourre de quelques années…

André Agaçant?

Commençons par le commencement: les modes de jeux. Ici, ça reste du grand classique mais c’est efficace avec les modes carrière, exhibition (match et tournoi), jeu en ligne et l’académie de tennis qui, elle, vous mettra à disposition plusieurs entraînements afin de vous perfectionner.

Le dernier mode proposé dans le menu principal est « mon joueur » dans lequel vous pourrez créer, personnaliser et améliorer votre personnage utilisé dans le mode carrière. D’ailleurs, chose peu pratique, même s’il n’y a pas de temps de chargement, que de devoir quitter sa carrière pour retourner dans cet onglet du menu principal pour améliorer son joueur et son équipement ainsi que son staff. Et c’est plus ou moins le cas après chaque match…

Vous allez devoir sortir du mode carrière à chaque amélioration… et c’est relou!

David Gaufré…

En général, dans ce genre de jeu sportif, lorsqu’on joue en solo, la première chose qui nous vient à l’esprit est de créer son personnage. Dans Tennis World Tour, vous devrez vous contenter de visages prédéfinis et ils sont peu nombreux tout comme les éléments de « customisation ».

Après avoir choisi votre belle gueule et votre équipement, go au mode carrière. Nous retrouverons une carrière des plus classiques avec un calendrier sous forme de ligne du temps avec l’enchaînement des épreuves (tournois, repos, entraînements, …). Du déjà vu mais ce n’est pas plus mal.

Du coup, dès qu’on arrive dans un match, c’est là qu’on découvre enfin ce que propose le jeu de Breakpoint… et ce n’est pas très glorieux malheureusement. Le jeu est peu dynamique voire mou et graphiquement hors génération actuelle. La modélisation des personnages laisse à désirer, on a même l’impression qu’ils chaussent tous du 52 en pointure. En comparaison, même avec une génération de moins, le dernier Top Spin est plus… plus… plus tout en fait!

Ne parlons pas de l’ambiance des spectateurs qui est totalement inexistante et si on regarde aux abords du terrain, c’est pire que sur PS2/Xbox: les caméramens et photographes sont complètement immobiles! Ils ne respirent même pas! Nous sommes en 2018 tout de même…

-« Vous connaissez ma femme? » -« Oui, chef! » -« Elle est belle hein!? »

Il va faire tout noir… Ta g*****!

Mais le pire reste à venir, oui: le commentateur! Celui-là, il va bien vous énerver. C’est juste de la pollution sonore… mes oreilles ont saigné à chaque match! Ce sont les pires commentaires jamais entendus, à ma connaissance et ils ne servent à rien du tout.

« Pfff, je n’ai jamais vu ça! », « Oulala, quelle puissance! », « Il a mis une praline! », « Il est surpuissant! », « Et BOUM!!! Mais de quelle planète vient-il? »… voici un panaché de ce que le pauvre monsieur propose pour enjouer nos oreilles. Et ce, après chaque point… si si!

Pire que tout: quand l’arbitre de chaise annonce les points, on a l’impression que c’est le commentateur qui tient le rôle car il n’y a aucune distinction ni de voix ni d’effet entre les deux

Choisissez bien votre service car il peut prendre du temps et impossible de le modifier par la suite…

Monica? C’est l'(ou)est!

Niveau maniabilité, le jeu ne s’en sort pas vraiment mieux. C’est assez mollasse! L’impression de frapper dans une balle n’est pas bien reflétée à l’écran et il reste beaucoup d’approximation. Les services sont catastrophiques et on n’ose même pas placer le moindre effet sous peine d’être sanctionné d’une faute.

Il m’est aussi déjà arrivé de voir clairement une balle « out » qui passe bonne. Et souvent, une balle qui prend le revers alors  qu’elle devrait passer logiquement plus loin de la raquette… Sans parler des déplacements du joueur qui peuvent s’auto-avorter vous laissant fuir un point précieux.

Le monsieur de droite est chinois… ça se voit non!? Non? Vraiment???

Conclusion

Breakpoint ne l’a pas marqué… Quelle déception! Tous les fans de tennis qui pleuraient pour avoir, enfin, un jeu sur cette génération de console peuvent continuer à se lamenter car Tennis World Tour ne les satisfera certainement pas.

Malgré quelques qualités (oui…) comme le fait d’avoir eu le cran de sortir un jeu avec plusieurs licences de joueurs alors que ça coûte un pont mais aussi en proposant plusieurs modes classiques mais efficaces.

A côté de ça, le jeu souffre de plein de défauts! Je suis sûr d’en avoir oublié tellement c’en est criblé. Néanmoins, ça reste jouable malgré les quelques imperfections qu’il faudra contourner pour prendre un minimum de plaisir même si l’ennui prend place assez rapidement.

Ça aurait pu être mieux, il y avait du potentiel mais le jeu n’est pas terminé… et aurait mérité de plusieurs mois de développement en plus. Espérons un bon gros patch!

Temps de lecture : environ 4 minutes

Tennis World Tour

  • Développeurs Breakpoint
  • Type Sport
  • Support PS4, Xbox One, PC
  • Sortie 22 mai 2018
Tennis World Tour à notre sauce
4/10
Tennis World Tour à notre sauce
Y'a bon
  • Un jeu de tennis, enfin!
  • Quelques joueurs...
  • Notre David Goffin
Beuuuuwark
  • Les commentaires à se flinguer!!!
  • Trop imprécis
  • Revenir au menu trop souvent
  • Graphiquement d'une autre époque
  • Mou!
  • Et je coupe le son! Musique d'ascenseur...
  • Jeu bâclé!
  • Esthétique
    5/10
  • Ergonomie
    4/10
  • Technique
    4/10
  • Audio
    1/10
  • Contenu
    6/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
ManuSupra

Passionné et collectionneur, historien de trois décennies ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue en "Independent Gaming" et adepte du "bas, diagonal, droit + poing" ébloui par le pays du soleil levant.. et sa bouffe. Burgerovore professionnel à ses heures. Pathologie: collectionnite aiguë avec un diagnostique de plus de 120 machines.
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre