Et si jamais ça vous arrivait ? De vous réveiller dans une pièce sombre, avec pour seule issue de secours un vieil ordinateur connecté à un tchat avec un parfait inconnu ? Dans STAY, vous êtes ce parfait inconnu et vous allez peut-être être le héros de Quinn, pour qui la chance a mal tourné cette nuit-là… Avec un ce petit jeu aux allures trop oldschool et ses gros pixels, la Appnormal Team signe une aventure plutôt bien cotée, mais ne parlons pas trop vite…

De THALAMUS à TERMINUS

STAY est un jeu de puzzle qui s’étale sur 24 chapitres, nommés à chaque fois par des mots latin et/ou grecs annonçant la couleur de leur contenu. Le tout débute au moment où Quinn se fait capturer en pleine nuit et enfermer dans une sorte de cave sombre, avec comme seule ressource un ordinateur. Comme dit plus haut, vous n’incarnerez pas le pauvre otage, mais plutôt la seule personne avec qui il est en contact sur un tchat : vous-même. Une chance pour lui ou pas, car vous allez devoir mettre tous vos efforts, votre patience, mais surtout votre présence à ses côtés pour l’aider à s’en sortir.

Au fur et à mesure de la conversation, vous allez devoir aider Quinn à faire des choix ; des bons comme des mauvais, et certains pourraient bien être les derniers que vous conseillerez… Ces choix influenceront évidemment le cours de l’histoire, mais également la fin que vous pouvez obtenir et les sentiments éprouvés par l’otage. Plus encore, c’est grâce à eux que Quinn vous fera petit à petit confiance et renforcera votre lien d’amitié… Ou pas : tout dépendra de ce que vous trouverez de juste à répondre à un jeune homme à l’esprit apparemment torturé, et enfermé dans un drôle d’endroit.

Si tu peux rester, reste ; Pars, s’il le faut

Si le jeu s’appelle STAY, ce n’est pas pour le simple fait de lui donner un joli nom en anglais. Votre mission première étant celle d’accompagner Quinn vers sa liberté, il est impératif que vous restiez à ses côtés le plus longtemps possible. Ainsi, le jeu a mis en place deux chronomètres qui mesurent d’une part votre temps de présence, d’autre part votre temps d’absence. C’est-à-dire que si vous laissez votre jeu de côté trop longtemps, ces moments d’inactivité seront pris en compte et vous risquez d’avoir une mauvaise surprise à votre retour dans l’aventure : comme si vous aviez abandonné votre partenaire à son triste sort.

Aussi, le jeu s’interrompt parfois pour des interludes durant lesquelles Quinn mène ses propres recherches. Si ça semble le bon moment pour quitter votre partie après de longs puzzles, le dilemme restera toujours le même : « Laisser le jeu, à vos risques et périls. » À vous de voir !

Test Stay PC Steam 20
Temps absent, temps resté: de quel côté allez-vous balancer?

En soi, le concept de STAY fait partie de ses plus gros atouts; le reste, on connaît. Durant 24 chapitres, on aura droit à des puzzles « du vieux de la vieille » comme un mastermind, un démineur, des pêle-mêle, mais aussi d’autres mini-jeux plus ou moins compréhensibles – car aucune indication supplémentaire n’est donnée, ne serait-ce que pour établir une chronologie ou quelque chose d’utile. Il est donc très facile de passer plusieurs heures sur ces jeux de réflexion (5h d’affilée comme moi, grande fan de puzzles), ou de rager/abandonner si l’on est moins fan. Malheur aussi à ceux qui mettent de très longues minutes à résoudre les mini-jeux, il faudra marcher ensuite sur des œufs: au moindre game over, le chapitre entier doit être recommencé; ce qui veut dire que les puzzles également doivent l’être, et certains sont générés de manière aléatoire. Heureusement, au bout de quelques essais, le jeu finira par avoir un peu pitié de vous et vous proposera une version prémâchée du puzzle, qui sera résolu dans la minute.

Test Stay PC Steam 13
Un des nombreux puzzles qui constituent le jeu, et qui permettra de repartir avec un petit souvenir dans votre inventaire !

Après sa sortie, STAY a comptabilisé bon nombre de bugs contenus tant dans ses énigmes que dans l’histoire; il m’a suffit d’en faire les frais par deux fois et de faire un tour sur le forum Steam du jeu pour m’en rendre compte: des puzzles qui ne se résolvent pas, un game over inévitable, des choix qui ne se réalisent pas correctement, tout y est passé. Heureusement, les développeurs réagissent vite et offrent le plus tôt possible une mise à jour permettant de débuguer le jeu de tout un chacun. C’est donc après plus de 99 heures d’absence que j’ai pu délivrer mon compagnon… pour une des nombreuses fins alternatives qui n’explique pas grand chose et qui force donc à reprendre le tout du début ! (Ce qui, en passant, a forcé les développeurs à ajouter un bouton permettant de skipper les dialogues pour ceux qui auraient fini le jeu au moins une fois).

Un autre aspect du jeu qui chiffonne: les choix faits durant la partie permettent d’améliorer le niveau de confiance et votre relation avec Quinn. Cependant, on ne ressent pas tellement l’influence de ces données au fur et à mesure. Votre partenaire ne décidera donc jamais de ne pas vous suivre parce qu’il n’a pas confiance en vous ou inversement, le scénario restera le même. Il n’y aura que son statut émotionnel qui peut prétendre avoir un impact, mais uniquement sur la fin. On pourrait donc peut-être compter les différentes alternatives sur les doigts d’une main, mais encore faut-il avoir le courage de tout recommencer pour vérifier.

Conclusion

Pour STAY, il n’est pas nécessaire d’évoquer longuement son design ou sa bande son: ce qui intéresse le plus dans ce genre de jeu, c’est son contenu. Et malgré un départ prometteur dans les premiers chapitres, on se rend vite compte que l’enthousiasme s’essouffle à force de répétitions; on rate un puzzle? On recommence. On rate le chapitre? On le recommence. On finit le jeu? Fin alternative #2 qui ne répond à aucune question, on recommence et on espère avoir plus de réponses. Qui plus est, beaucoup de joueurs ont souffert de trop de bugs dès la sortie, des bugs allant jusqu’à empêcher le bon déroulement de la partie. Même si les développeurs sont plus ou moins réactifs à ces signalements, cela peut prendre beaucoup de temps pour que ça soit rétabli, et devinez quoi? Il faut recommencer parce que Quinn nous a envoyé bouler à cause de notre absence trop longue. A croire que le jeu est basé sur une dynamique de frustration constante, qui malheureusement ne donne plus envie, après 7 heures de jeu, de retenter l’aventure. Dommage, ça avait si bien commencé…

STAY

  • Développeurs Appnormal Team
  • Type Puzzle
  • Support PC
  • Sortie 16 Mai 2018
Show Full Content

About Author View Posts

Queen Potato

Prof de français excentrique le jour, gameuse la nuit, Queen Potato soumet les jeux vidéo à sa botte pendant des live streams endiablés. Sauf les survival horror. Ceux-là sont encore des espèces qui lui donnent du fil à retordre.

Previous Team Sonic Racing montre du gameplay
Next Destiny 2 : les premières infos sur Renégats, le gros DLC de septembre (Année 2)
Close

NEXT STORY

Close

One Piece : Pirate Warriors 4 – du gameplay pour Shanks le Roux, Barbe Noire et Eustass Kid

27/03/2020
Close