Inspiré par des jeux de course 16 bits comme Lotus Turbo Challenge ou Horizon Chase Turbo, Slipstream est une nouvelle tentative de faire revivre les jeux de course d’arcade de l’époque sur les nouvelles machines et un nouveau public.


Splitstream


Supports :

Genre : Course Arcade

Date de sortie :

Editeur :

Développeur :

Multijoueurs : Oui


*Petite phrase synthèse ou citation pertinente tirée de votre review*


  • Très beau !
  • Très fluide !
  • Une excellente bande-son
  • Un vrai retour à l’époque d’Outrun !
  • Beaucoup de joueurs le trouveront trop exigeant
  • Pas de véhicule à débloquer
  • Les améliorations peu perceptibles

Splitstream Outrun

Slipstream est vraiment inspiré d’OutRun. C’est particulièrement évident dans le mode principal Grand Tour, qui vous permet de passer des checkpoints et de foncer à travers le trafic dans des lieux exotiques, des plages et des villes aux forêts et aux déserts, dans le but d’aller le plus loin possible.

Avec des choix de circuits à faire en pleine course, des paysages changeants à chaque étape et des rivaux qui vous narguent, Splitstream vous replongera sans mal dans l’ambiance du jeu de Sega – la demoiselle blonde et la Ferrari en moins.

La sélection de voitures de Slipstream se limité à cinq modèles mais chacun d’entre eux est unique, avec une accélération, une maniabilité et une vitesse de pointe différentes. Les des designs sont inspirés de modèles japonais emblématiques tels que la Honda NSX (je n’ai pas vraiment reconnu les autres), tandis que l’argent gagné lors des courses peut être utilisé pour améliorer les voitures, mais je dois dire que je n’ai pas réellement senti la différence sur la route.

Slipstream est cependant plus qu’un simple clone d’OutRun. Suivre de près une voiture ou un rival pendant quelques secondes active le Splitstream. Dans les autres jeux de course, cet effet est mieux connu sour le nom d’aspiration (qui vous permet en fait de gagner en vitesse en limitant le frottement de l’air sur votre propre véhicule en en suivant un autre).

Lorsque chaque lettre du mot s’allume, vous bénéficiez automatiquement d’un gain de vitesse considérable. Les lignes de vitesse de façon manga créent une réelle sensation de vitesse, mais les dérapages sont alors bien plus complexes à gérer. Gare alors à la perte de vitesse ! Car oui, maîtriser Splitstream c’est d’abord et avant tout maîtriser les dérapages qui sont la seule manière d’aborder les virages serrés sans perdre de vitesse… ou partir dans un long tonneau !

Des modes de jeu supplémentaires en dehors du Grand Tour ajoutent de la variété, comme le Grand Prix qui propose quatre coupes contenant cinq courses. Le Cannonball, quant à lui, vous permet de personnaliser un événement avec des options permettant de désactiver le trafic et d’ajouter jusqu’à cinq étapes, tandis que le mode Battle Royale est une épreuve de survie et d’endurance. Avec 15 étapes et 15 adversaires, le dernier coureur est éliminé après chaque étape de Battle Royale. Et c’est épuisant !

Le visuel pixel art de Slipstream est ce qui le distingue des autres jeux de course rétro. Alors que le décor défile à 60 images par seconde, Slipstream vous transporte à l’âge d’or des jeux d’arcade. Ceci grâce au moteur de jeu personnalisé créé par Ansdor, l’unique développeur du jeu, qui a tout de mêm mis 4 ans pour boucler son projet.

A l’époque, les développeurs utilisaient des techniques de mise à l’échelle des sprites pour créer un effet de 3D et de profondeur. D’autres jeux de course ont essayé de recréer ce style visuel, mais aucun n’y est parvenu d’aussi belle façon que Slipstream. Vous pouvez même appliquer des filtres CRT et pixel pour un look rétro plus authentique. Quand on y ajoute l’inévitable mais Ô combien satisfaisante Synth-Wave, on se retrouve au moins 30 ans en arrière.

Comme je le disais, les dérapages dans Slipstream sont très réjouissants à exécuter ! Lâcher l’accélérateur, appuyer sur le frein, et réa-accélérer déclenche le dérapage, et vous pouvez également diriger pour ajuster l’angle. Il faut du temps pour le maîtriser, car le paysage défile vraiment vite et les virages peuvent s’enchainer rapidement.

Slipstream possède une difficulté élevée. C’est un jeu brutalement dur qui demande beaucoup d’habileté, des temps de réaction rapides et de la pratique pour le maîtriser. Ne perdez donc pas patience et persévérez, même si vos premières courses sont de cuisants échecs et que vous valdinguez dans le décors à répétition. Il suffit d’un léger contact avec le paysage à grande vitesse pour voir votre voiture fait une culbute dans les airs et s’écraser, vous faisant perdre un temps très précieux et quasi irrattrapable. Il est en effet presque impossible de rattraper ses adversaires en cas d’accident, même dans le mode de difficulté le plus facile. Il n’y a vraiment pas de place pour l’erreur ici !

Mais le jeu dispose d’une petite fonction de rembobinage qui vous permet de revenir en arrière jusqu’à cinq secondes pour corriger vos erreurs, ce qui atténue un peu la difficulté, mais ils doivent être rechargés et ne sont donc pas disponibles tout le temps.

Compte tenu du prix assez bas de Slipstream et de l’équipe de développement composée d’un seul homme, le jeu ne dispose pas de mode en ligne (mais bien d’un mode en écran partagé local jusqu’à 4 joueurs) ni de modes à débloquer ou de nouveaux véhicules. Cela dit, vous aurez de quoi faire pour dompter Splitstream avant de le ranger !

Splitstream

Titiks

L’avis de Titiks sur PS5

En Bref

Malgré sa grande difficulté, Slipstream est un bel hommage aux jeux de course rétro, Outrun en tête. Visuellement très réussi, fluide, une superbe bande-son et un gameplay exigeant mais immédiatement compréhensible, Splitstream est une vraie belle lettre d’amour au genre.

4.5
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous La Blockchain Polygon va accueillir le jeu de combat de cartes NFT Heroes of Last Haven
Next Premières images de gameplay pour Steelrising

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Dragon Ball Xenoverse | Test

04/03/2015
Close