La série de shoot’em-up des années 90 mettant en scène la sorcière Cotton est restée très obscure jusqu’à sa réédition progressive ces dernières années. Avec Rainbow Cotton, le jeu passe en 3D, pour le meilleur mais aussi pour le moins bon.

Passage à la 3D réussi ?

Rainbow Cotton et un rail-shooter sorti exclusivement au Japon en 2000 sur Dreamcast. Gette année, le jeu est de retour avec une maniabilité revisitée, un rafraichissement visuel quelques ajustements supplémentaires.

Rainbow Cotton se déroule dans le royaume des fées de Filament, où des monstres ont infesté plusieurs villes qui produisent les fameux Willows, une denrée délicate. Lorsque les fées et leur reine Velvet se réunissent pour planifier l’élimination des monstres, la fée Silk que nous connaissons bien pour avoir embobiné Cotton par le passé, recommande de recruter la petite sorcière, obsédée par les Willows.

Grâce à un plan un peu fourbe, à quelques omissions prudentes et à une boîte piégée assemblée à la hâte, Silk parvient à convaincre Cotton de rejoindre la cause des fées.

Si l’histoire est légère et comique, elle est également bien animée à travers de nombreuses cinématiques entre les niveaux, un véritable point fort du jeu.

Contrairement à la plupart des jeux de la série Cotton, qui sont des Shoot’m Up horizontaux, Rainbow Cotton est une suite de Panorama Cotton sur Mega Drive, tous deux étant des rail shooters façon Space Harrier. Vous volez à travers plusieurs longs niveaux, affrontant une variété de monstres qui tentent de vous éliminer.

Le gameplay du jeu est plutôt délicat à maîtriser. Cotton dispose d’un tir standard qui peut être rapidement enchaîné. Tenir le bouton de tir enfoncé ralentit considérablement la petite sorcière, ce qui rend difficile de faire face aux nombreux monstres qui se dirigent vers vous en formation. Du coup, c’est votre pouce qui prend cher !

Cependant, le jeu propose des ajouts bienvenus, tels que la capacité de sauver des fées emprisonnées, qui deviennent des attaques secondaires. Ces attaques chargées font des dégâts considérables, particulièrement efficaces contre les boss.

Bien qu’il y ait eu des ajustements par rapport au jeu original pour améliorer l’expérience, certains défauts persistent. Par exemple, le gameplay reste chaotique et imprécis, avec une difficulté croissante qui peut rendre les derniers niveaux frustrants.

Visuellement, Rainbow Cotton possède toujours une esthétique lumineuse et colorée, fidèle à l’ère Dreamcast. Les animations sont simples et les cinématiques sont un véritable régal pour les yeux. Sur le plan technique, le jeu tourne en douceur à 60 images par seconde, sans aucun ralentissement notable.

Du côté audio, la bande sonore est discrète, mais adaptée, tandis que les voix japonaises ajoutent un peu de fun aux cinématiques.

Rainbow Cotton


SupportsPC, PS4, XBox Ones, Switch
GenreRail Shooter
Date de sortie08 mai 2024
ÉditeurININ Games
DéveloppeurKRITZELKRATZ 3000
MultiNon


  • Joyeux et coloré
  • Des cinématiques doublées pleines de punch
  • Un gameplay très imprécis
  • Assez compliqué au final

Rainbow Cotton

Auteur

L’avis de

En bref

Rainbow Cotton reste fidèle à son héritage, avec un potentiel inexploité. Malgré des nouveautés bienvenues et une présentation visuelle attrayante, son gameplay un peu foutrarque et sa difficulté croissante peuvent rebuter certains joueurs. Pour les fans nostalgiques ou les amateurs de shooters, Rainbow Cotton peut offrir un certain plaisir, malgré ses quelques couacs.

3
Close

NEXT STORY

Close

La collection Logitech du groupe K/DA de League of Legends est disponible

16/03/2021
Close