Qui dit nouvelle console, dit – ce qui est devenu une habitude – jeux remasterisés, histoire de les déterrer ou de les dépoussiérer selon leur vécu sur les plateformes précédentes. Les grands titres sont les premiers à subir ces « ravalements de façade » et Pokémon ne pouvait évidemment pas y échapper. Avec la sortie de la nouvelle Nintendo Switch, Pokkén Tournament DX est le premier jeu de la franchise à paraître sur la console. En piste, petits monstres !

Pikachu, attaque DX !

Il y a un an à peine sortait Pokkén Tournament sur Wii U, un jeu supposé révolutionner les duels de Pokémon dont la mécanique tour par tour était vue et revue dans d’autres jeux dérivés. Et de fait, nous en étions à la base ravis : croiser nos pocket monsters avec un système de combat en temps réel pour en faire un Pokemon-Tekken, être directement sur le ring et incarner sa créature favorite pour en mettre une pléiade K.O., … La formule était prometteuse, et notre cœur d’enfant ne tenait plus en place.
Malgré cela, les avis sont restés mitigés. Duels redondants, quelques défauts notables, un choix de combattants très restreint : le côté épique de la chose est très vite retombé.

En septembre 2017, Bandai Namco cherche à donner un second souffle à son jeu et, suivant les derniers « originaux » de la franchise sortis (Lune et Soleil), ajoute quelques nouveautés à son cocktail de base. Notons la petite touche fraîche au titre, à savoir le fameux « DX » ou « Deluxe », et vous aurez l’impression d’avoir entre vos mains un tout nouveau jeu prêt à faire évoluer son domaine.

Malheureusement, ces nouveautés se comptent sur les doigts d’une main : le nombre de combattants était de 15 sur la version Wii U, il est maintenant de 20 sur la Switch (ont été ajoutés Cizayox, Pingoléon, Cradopaud, Darkrai, Archéduc), les modes online sont plus performants, un mode de défis quotidiens pour gagner des points d’aptitude plus facilement, et l’on peut dorénavant participer à des combats 3-contre-3. Qu’en est-il du contenu préexistant ?

Test-Pokken-Tournament-DX-Switch-Pokémons
Une liste de combattants plutôt restreinte quand le Pokédex est près du millier de Pokémons

Ce n’est pas très efficace…

Test-Pokken-Tournament-DX-Switch-menu-principal
Un menu principal qui ne prend pas une ride !

L’année dernière, Pokkén Tournament proposait les mêmes éléments que nous pouvons retrouver dans sa version DX ; tout cela tient dans le menu principal : « Mon village », pour personnaliser votre avatar, votre coaching, attribuer des points d’aptitude à vos pokémons, … « Combat solo » pour des duels ou 3×3 contre le CPU, « Entraînement » pour retrouver la liste des didacticiels, « Combat en ligne » contre le monde entier ou « Combat local » contre votre copain de Switch, la zone de « Défis quotidiens » et enfin la « Ligue Ferrum » qui correspond au mode arcade.

Le but de ce dernier mode est très simple : devenir le maître de la ligue en enchaînant les combats dont la difficulté est croissante. Durant ceux-ci, votre pokémon ne sera pas seul : il dispose de deux monstres de soutien que vous pourrez faire intervenir quand la jauge prévue à cet effet sera chargée. Problème de ces binômes, leur compatibilité laisse parfois à désirer, tout comme les attaques que l’on attendrait de leur part et qui n’ont simplement pas été choisies par les développeurs.

Test-Pokken-Tournament-DX-Switch-phase-de-duel
Une « phase terrain » pour la distance, une « phase duel » pour le corps à corps

En parlant d’attaques, les combats sont séparés en deux phases qui changent selon vos positions ou les coups portés à l’ennemi : la phase de terrain, et la phase de duel. Celles-ci sont intéressantes dans le sens où la première permet de porter des coups à distance, et la seconde privilégie le corps à corps. Lors des premières parties, le côté redondant des combats passe donc inaperçu, mais une fois que nos stratégies sont élaborées comme du béton armé, on perd vite le plaisir de jongler entre ces deux phases. Et cela n’a pas changé dans la version DX, malheureusement !

Qui plus est, on se découragera peut-être en voyant le nombre de combats à gagner avant d’être proclamé champion. Si le côté répétitif de la chose agace après dix duels, vous n’êtes pas au bout de vos peines…

Test-Pokken-Tournament-DX-Switch-Ligue-Ferrum
Une hiérarchie de tournois qui semble interminable…

Le background musical du jeu reste dans ses standards. Les thèmes principaux sont toujours là, les musiques lors des combats réveillent un peu notre côté sauvage. Graphiquement, Pokkén DX n’a rien à nous offrir de plus non plus. Les détails et designs ne semblent pas avoir changé, les créatures manquent de relief. On passe donc à côté d’une amélioration graphique qui aurait pu être notable, si nous prenons en compte les promesses sur la qualité graphique faite par Nintendo avant la sortie de sa nouvelle console. « Ce ne sont que des Pokémons » dira-t-on, mais ce n’est pas pour cela qu’ils n’auraient pas droit à cette évolution visuelle (de meilleures textures pour plus de réalisme par exemple).

Conclusion

Est-il indispensable de se procurer Pokkén Tournament DX ? Si vous êtes un grand fan de la série et que vous n’aviez pas eu l’opportunité de marteler votre manette sur la version précédente, nous répondrons « pourquoi pas ». Mais les nouveautés proposées dans ce « Deluxe » ne sont pas suffisantes pour raviver la flamme qui grandissait dans notre cœur de dresseur. Le jeu reste drôle comme activité de groupe, plus que le mode « en ligne » d’ailleurs. Mais si nous devons nous limiter à cet aspect, l’achat n’est donc pas vraiment rentable. *pika triste*

Pokkén Tournament DX

  • Développeurs Bandai Namco Entertainment
  • Type Combat
  • Support Nintendo Switch
  • Sortie 22 Septembre 2017
Show Full Content

About Author View Posts

Queen Potato

Prof de français excentrique le jour, gameuse la nuit, Queen Potato soumet les jeux vidéo à sa botte pendant des live streams endiablés. Sauf les survival horror. Ceux-là sont encore des espèces qui lui donnent du fil à retordre.

Previous Street Fighter V : Zeku intègre le roster
Next Accusé d’harcèlement sexuel, Naughty Dog répond
Close

NEXT STORY

Close

Shadow évolue encore et lance sa boutique de jeux démat’ avec de grosse réductions

02/05/2024
Close