TEST : PC HP OMEN Obelisk

Une vraie machine de gameuuur

Écrire et réaliser un test pour un ordinateur de bureau n’est jamais facile. On ne sait pas à quoi s’attendre, ni par où commencer. Si vous lisez ce test, c’est que vous portez intérêt à cette machine qu’est le HP Omen Obelisk. Mais comment réaliser un test qui soit à la fois adapté aux casual et hardcore gamers ? Car même si nous jouons tous à des jeux, certains prendront des heures à finir une quête d’un seul coup, tandis que d’autres jouent par petites séances de 30 minutes.

Ensuite, on ne fait pas que jouer sur un ordinateur… Il sert très souvent à des fins de bureautique, pour regarder des films, à faire de la 3D, de la création de vidéos et d’images. Il faut donc que le matériel soit adapté pour tout type de gamer, et tout type d’utilisateur dans son ensemble. Et puis, que se passe-t-il si une barrette de RAM crame ? Jusqu’où peut-on mettre à jour physiquement sa machine ? Nous répondrons à toutes ces questions dans ce test.

Les specs

Commençons tout d’abord par les specs. La version de test qui nous a été envoyé à la rédaction a dans son ventre un Intel Core i7-8700, cadencé à 3,20GHz. Il y a également 16Go de RAM (de la marque Hyper X, en DDR4-2666). Au niveau du stockage, on se retrouve avec un bon SSD de 512Go de la marque Western Digital ainsi qu’un disque dur de la même marque ayant lui le double de mémoire.

Au niveau des entrées/sorties, on est sur quelque chose de moderne (pas de USB 2.0 par exemple, la majorité sont en SuperSpeed). À l’avant, il y a deux ports USB 3.0 (SS) dont un qui supporte le power delivery. On retrouve également deux ports jack 3,5mm pour une entrée et une sortie audio. C’est également à cet endroit que se trouve le bouton Power.

À l’arrière, au niveau de la carte-mère, il y a 6 ports USB 3.X (SuperSpeed) dont deux qui supportent le SuperSpeed+ (3.1 Gen 1), et l’un de ces deux est au format USB-C. (J’espère que vous suivez jusque là). Toujours sur la carte-mère, un peu en dessous, il y a un port RJ-45 (Ethernet) et trois ports jack de 3,5mm : un port micro, ainsi qu’une entrée et une sortie ligne.

Descendons encore un peu pour arriver au niveau de la carte graphique, qui dispose de 5 sorties vidéo : Un DVI, un HDMI et 4 ports DisplayPort.

Fluidité et performance

Bien évidemment, et comme dit dans l’introduction, on peut également utiliser ce PC pour autre chose que du gaming. Ce qui est mon cas. J’utilise très souvent la suite Adobe, et après installation des logiciels et de quelques plug-in comme Video Copilot pour Adobe After Effects par exemple, voici les temps de lancement :

  • Photoshop CC 2019 : 12.43 secondes
  • After Effects CC 2019 : 09.04 secondes
  • Premiere Pro CC 2019 : 11.29 secondes

C’est plutôt rapide, mais il faut également se dire que l’ordinateur n’était utilisé que depuis seulement deux semaines. Il faudra encore voir comment cela changera quand le PC sera rempli d’une série de programmes, de films, de photos, documents et autres… Seul l’avenir nous le dira, mais vu le feeling actuel qu’il procure, on a déjà notre petite idée, et ça semble être positif.

Y a pas que les specs dans la vie

Assez parlé puissance, intéressons-nous à la qualité de fabrication et au feeling que le HP Omen Obelisk nous procure.
Tout d’abord, le design sobre s’adapte à toutes les couleurs de chambre et de bureaux, mais la lumière rouge vive peut déranger certains. Si vous aimez ça, je peux comprendre. Mais je trouve que la lumière rouge en trop forte quantité ne donne pas si bien. (Voir photo en bas) Tout gamer qui se respecte doit avoir un ordinateur de qualité, et le HP OMEN Obelisk en est un.
Au niveau de la forme, il est assez gros et lourd. Par rapport à mon PC (gaming lui aussi) qui est de la marque Asus, le HP Omen Obelisk est beaucoup plus imposant.

Son châssis en métal rend très bien et fait très pro. En revanche, il est important de noter que l’emplacement du PC influence beaucoup le feeling général. Les gros LED rouges et la vitre ne se trouvent que sur le côté gauche de la machine. 

Un PC gamer, ce n’est pas silencieux. Nous avons donc mesuré le bruit généré par la machine. Tout d’abord, en idle (navigateur Chrome allumé, avec 4 onglets pas trop gourmands comme Gmail ou Twitter). Et ensuite, sur une utilisation assez intensive, en lançant un rendu 4K 60fps sur After Effects tout en installant Overwatch.

Voici les résultats :

Et on upgraaaade !

Avoir un PC,🆗,🆒 mais on fait quoi si on veut aller plus loin ou remplacer une pièce usée? L’avantage des PC de bureaux aux ordinateurs portables actuels reste bien évidemment la possibilité de mettre physiquement à jour sa machine.

Avec sa vitre facile à retirer et ses composants très accessibles. Il n’est vraiment pas compliqué de mettre à jour la RAM ou de changer de disque dur sur la version de test du HP OMEN Obelisk que nous avons reçue à la rédaction.

Pour la RAM, les 16 Go installés sont tous sur une barrette, il reste encore un port disponible, pour upgrader à 18, 20, 24 ou 32Go selon les besoin.
Concernant le SSD, il n’y a pas de port supplémentaire. C’est un NVMe, il est donc très facile de le changer. On retire la seule vis et on tire ! Il faudra donc le remplacer par un autre de 1To. Et vu le prix actuel des SSD qui ne cesse de descendre, on vous conseille d’attendre encore un peu avant d’en acheter.

Mais le mieux serait de ne pas upgrade le SSD mais le disque dur, car au vu des résultats, il est assez rapide et ne contient “que” le système d’exploitation Windows. La majorité de la data et des programmes/jeux étant stockés sur le disque dur, c’est lui qui sera saturé en premier, même s’il contient le double de stockage.

Conclusion

Le HP OMEN Obelisk respecte toutes les caractéristiques d’un PC gaming. Bonne carte graphique, bon processeur, assez de RAM. Les jeux sont fluides, la machine est rapide. On est content de l’utiliser

Temps de lecture : environ 7 minutes

HP Omen Obelisk

  • Constructeur Omen by HP
  • Type PC Gaming
  • OS Windows 10
  • Sortie Octobre 2018
Commentaires Facebook
Catégories
Tests matériel
Autres articles jeux vidéo