Ni no Kuni II : Revenant Kingdom Prince’s Edition reste un titre enchanteur et un JRPG accessible, parfait pour les nouveaux venus dans le genre et dans la licence. Bien que cette version Switch présente quelques problèmes techniques, le gameplay, l’univers et toutes ses activités annexes compensent largement.


Ni no Kuni II : Revenant Kingdom Prince’s Edition


Supports : Switch

Genre : RPG

Date de sortie : 17 Septembre 2021

Editeur : Bandai Namco

Développeur : Level 5

Multijoueurs : Non


Un portage correct qui souffre malheureusement de sa comparaison technique avec les versions de salon sorties plus tôt.


  • Le mode portable permet d’emmener l’aventure partout
  • Le mode Construction, parfait en nomade
  • Tous les contenus sur une seule édition
  • La fluidité, pas toujours au rendez-vous
  • Une résolution faiblarde en mode docké
  • « Je préférais quand même le tour par tour »

Le retour du Prince sur portable

J’étais plutôt content de pouvoir remettre les mains sur Ni no Kuni II : Revenant Kingdom à l’occasion de cette sortie Switch. Bien que cette version présente quelques problèmes notables, notamment au niveau de la fréquence d’images, Ni no Kuni II : Revenant Kingdom Prince’s Edition sur Switch reste un titre intéressant ceux qui recherchent une aventure accessible et « ghibliesque » (même si pour moi, il n’égale pas le premier).

Bien qu’il s’agisse d’une suite de Ni no Kuni : Wrath of the White Witch, il est toujours possible de s’y lancer sans avoir connaissance des aventures d’Oliver, bien qu’il y ait quelques clin d’oeils pour les connaisseurs. Nous suivons l’histoire d’Evan, un jeune garçon qui a été chassé de son trône. Ce second jeu a pour moi une narration plus faible que celle de son prédécesseur, mais les personnages sont quand même tous extrêmement attachants.

La majeure partie de l’aventure se déroulera dans le vaste monde ouvert de Ni no Kuni II, où vous combattrez des monstres, explorerez des environnements et trouverez des trésors. Contrairement aux versions consoles précédemment sorties, la version Switch présente des problèmes de fréquence d’images assez visibles lors de l’exploration ou des combats, même si on fini par s’y habituer. Pour y avoir joué à la version sortie plus tôt sur console de salon, on voit quand même la différence de fluidité. Les temps de chargement m’ont semblé aussi bien plus longs.

En terme de combat, Ni no Kuni II abandonne la structure de combat au tour par tour du jeu pour faire part belle à un système dynamique. C’était l’un des souci que j’avais avec ce second épisode, étant grand fan du tour par tour, mais force est de constater que c’est aussi plus accessible. D’autant que les combats dans Ni no Kuni II ne sont pas trop difficiles en mode normal. Certaines rencontres peuvent vous demander d’être un peu plus stratégique, surtout vers la fin de l’aventure. Mais si vous trouvez les combats trop faciles, la version Switch inclut toutes les mises à jour et DLC déjà parus, ce qui vous permet de jouer au jeu en difficulté Expert dès le début.

Ni no Kuni II : Revenant Kingdom Prince’s Edition propose également un mode de construction de royaume, particulièrement addictif. La plupart des quêtes secondaires du jeu débloquent diverses fonctionnalités pour ce mode, ce qui pousse les joueurs à investir du temps dans cette aspect. Vous pouvez également construire et améliorer des installations, rechercher de nouveaux projets et assigner des tâches à vos citoyens. C’est d’autant plus plaisant à jouer en mode portable, puisqu’il s’agit d’un petit jeu de gestion au rythme très différent du jeu normal.

Les scènes animées du jeu précédent ont été gérées directement par le studio de Miyazaki , et bien que Level-5 n’ait pas collaboré avec Ghibli pour Revenant Kingdom, il a collaboré avec Yoshiyuki Momose pour le design des personnages ainsi qu’avec l’indispensable Joe Hisaishi pour une bande son reconnaissable entre mille. Le jeu conserve malgré tout des visuels magnifiques, bien qu’avec une qualité un peu moindre sur Switch.

Ni no Kuni II : Revenant Kingdom Prince’s Edition

Titiks

L’avis de Titiks sur Switch

En Bref

Ni No Kuni II reste une aventure pleine de charme, dotée de mécaniques accessibles et amusantes. La version Switch est un portage correct qui souffre malheureusement de sa comparaison avec les versions de salon sorties plus tôt. Néanmoins, c’est très agréable de l’emporter partout avec soi !

3.5
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Preview – On a passé un moment avec Les Gardiens de la Galaxie
Next Sable : L’appel de l’aventure dans le désert – Gameplay découverte

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Test : Bulletstorm Full Clip Edition

30/04/2017
Close