On est toujours attiré par les jeu de cartes, et si je suis complètement passé à côté de Slay the Spire, Neoverse m’a rapidement tapé dans l’œil. Son arrivée sur Switch pourrait bien faire de ce jeu votre meilleur compagnon de route.


Neoverse


Supports : PC, Switch, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series

Genre : Deck building

Date de sortie : 21 janvier 2021

Editeur : Tinogames Inc

Développeur : Tinogames Inc

Multijoueurs : Non


Neoverse est un jeu de construction de decks très prenant


  • Graphiquement sympa
  • Les 3 Decks de départ équilibrés
  • Du challenge assez rapidement
  • La boutique ouverte non-stop
  • Les combos parfois bien éclatés
  • Le côté « Filles 3D » ne plaira pas à tout le monde
  • L’histoire inintéressante

3 guerrières venues d’époques différentes

Je vous avoue que j’ai zappé la cinématique d’introduction de Neoverse un peu par erreur, et de ce que j’ai pu en lire elle n’a que peu d’importance. Tout juste retiendrons-nous que nous pouvons incarner 3 guerrières venues d’époques différentes pour combattre le mal. Chaque fille a ses propres decks de base (3 par filles) et leur design peut évoluer grâce à de skins à débloquer, pour ceux que ça intéresse.

Chaque deck proposé en début de run est soit orienté attaque, soit défense, soit un mélange de deux, mais toujours en adéquation avec les capacités de votre personnage.

Héléna et ses invocations peuvent donner de bons combos

Ainsi, Naya a un jeu basé sur la maladie de la radioactivité, qui inflige des dégâts après chaque tour, indépendamment du bouclier de l’ennemi. Son autre jeu de cartes est basé sur les dommages causés aux ennemis dans la zone de combat mais doit gérer la surchauffe de son arme. Ma petite préférée, Claire a un jeu spécialisé basé sur les renvois de dégâts et la guérison avec ses attaques vampiriques. Autant vous dire qu’elle fera une excellente protagoniste pour commencer. Son autre deck consiste à gérer la Foi pour recevoir des cartes fortes spéciales tous les 5 points de Foi, qui vous donne le bouclier, la santé, ou elles infligent de gros dégâts aux ennemis.

Le butin peut être une carte rare

Enfin, l’invocatrice Helena peut donc invoquer 3 créatures différentes : un lion blanc qui inflige des dégâts individuels, un dragon rouge qui inflige peu de dégâts de zone, ou un griffon, qui lui donne des boucliers. Vous jouez des cartes qui vous donnent un ordre, et vos créatures attaqueront chaque fois que vous jouez des cartes déterminées ou après un tour si vous avez un ordre. Trois façons donc très différentes de jouer, chacune avec ses forces et ses faiblesses.

Avant chaque combat, vous pouvez sélectionner une mission, qui vous demande une cible spécifique, comme gagner une bataille en moins de 5 tours ou utiliser 20 cartes dans une bataille… vous obtiendrez alors une récompense, comme une santé supplémentaire, faire évoluer une carte ou un objet, par exemple.

Le système de combat est au tour par tour, et vous recevez 5 cartes de votre jeu et chacune a un coût en énergie. Vous aurez 5 mana par tour à dépenser, mais cela peut varier en raison de certaines compétences de l’ennemi ou de certaines cartes, avec parfois la possibilité de stacker les points non utilisés en fonction des compétences débloquées.

Gare à la surchauffe avec Naya

Il existe plusieurs types de cartes classées de une à trois étoiles, chacune d’une couleur : rouges, pour les compétences offensives, bleues pour la défense et les bouclier, qui absorbent les dégâts sans affecter vos points de vie. Les cartes constantes sont jaunes et activent une capacité passive, comme générer un type de carte déterminé au début du tour ou endommager un ennemi lorsque vous utilisez une carte qui consomme 2 mana. Enfin, les cartes instantanées sont violettes, lorsque vous les utilisez, vous activez une action, comme par exemple infliger la radioactivité aux ennemis ou générer 5 cartes et en choisir une pour votre main, entre autres.

D2pensez vos points de compétences dans des passifs utiles et en ligne

De leurs côté, les ennemis ont plus ou moins les mêmes actions, mais pourront en plus introduire des cartes d’entrave sur votre deck, des cartes aux effets gênants comme bloquer vos cartes de défense ou vous frapper à la fin du tour si vous ne vous en débarrassez pas, en sacrifiant une partie de votre mana. Les ennemis sont plutôt variés, et ils sont thématiques d’une des 3 époques.

Choisissez votre prochain combat suivant les récompenses

D’autres mécaniques sont également présentes, comme la parade qui s’active lorsque votre valeur de bouclier est identique à la valeur d’attaque de l’ennemi, le rendant étourdi pour le tour suivant. Vous pouvez également déclencher un combo, si vous utilisez des cartes dans un ordre déterminé (par exemple, deux rouge, une bleue, puis une rouge), vous obtiendrez un bonus, comme des dégâts supplémentaires pour l’attaque suivante.

Une horreur lovecraftienne ici ?

Pendant vos runs, vous aurez accès au magasin de données en permanence (pendant les combats aussi donc), où vous pourrez acheter des cartes, des objets à utiliser en combat ou des compétences, sur un tableau qui peut varier d’une run à l’autre. Si vous obtenez toutes les compétences d’une ligne ou d’une colonne, vous débloquerez une compétence légendaire.

Si visuellement, le character-design ne plaira pas à tout le monde, je trouve que les personnages sont tous bien modélisés et les effets visuels réussis. Tous les indicateurs sont clairs, et même si il y a beaucoup d’informations à intégrer, notamment au niveau des icônes d’états ou des effets de chaque compétences (y compris celles des ennemis, visibles avant leurs attaques), on rentre vite dans le jeu et les parties s’enchaînent sans mal. Si une run prend environ 40 minutes, certains combats sont bien complexes et même si nos compétences sont parfois totalement surpuissantes, nous ne sommes jamais en position de force et arrive toujours un boss pour nous mettre à mal.

Neoverse

Titiks

L’avis de Titiks sur Switch

En bref

Neoverse est un jeu de construction de decks très prenant avec pas mal de choses à débloquer et toujours cette envie de relancer une partie. Si vous aimez les jeux de construction de deck, vous allez vous régaler, surtout en mode portable.

4
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Previous Top Deck Academy, une série de vidéos pour s’améliorer sur Pokémon TCG
Next Test : Werewolf The Apocalypse – Earthblood – Chien qui aboie…

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

La Xbox next-gen sortira fin 2020 (aka le projet Scarlett)

10/06/2019
Close