Test : L.A. Noire Les Enquêtes VR – Port du casque obligatoire

Faire du neuf avec du vieux ça fonctionne

Il y a deux ans, nous vous reparlions de L.A. Noire à l’occasion de sa ressortie en version remasterisée et du fait que – malgré ses grandes qualités – le titre avait assez mal vieilli en termes de monde ouvert et d’animations. Par contre, sur le plan des animations faciales, le jeu pouvait encore tout à fait  tenir la route, et c’est encore vrai aujourd’hui sur PSVR.

On commence à mettre des mandales au bout de 2 minutes, ça me plat bien !

La vie c’est Cole, Cole, quand le vice s’écoule, cool…

Attention cependant, L.A. Noire Les Enquêtes VR est une adaptation du  jeu original. On y suit les mêmes affaires, en nombre réduit, mais toutes ont été retravaillées pour la réalité virtuelle. La meilleure illustration intervient d’ailleurs dans les toutes premières minutes du jeu, où une course poursuite assez longue dans le jeu de base s’est transformée en une session plus courte se terminant par un duel de coups de poings.

L’occasion ici de parler du gameplay, que je pourrais qualifier d’exceptionnel tant le niveau d’interaction est élevé pour Phelps.

On se trouve ici sur PSVR et non sur Vive, aussi les interactions sont un peu plus limitées que sur PC, néanmoins elles restent très intuitives et complètes. Quand il vous est demandé de vous battre à mains nues, tous les coups sont disponibles (esquive, crochet, uppercut, garde et même gifles !), vous devez physiquement frapper aux portes avant d’entrer, un des 3 modes de déplacement implique de balancer les bras pour avancer (les deux autres se font par téléportations), tandis que vous pouvez manipuler les objets comme vous le désirez.

L.A. Noire : Les enquêtes VR dépoussière le titre de la Team Bondi

Ainsi, recharger un pistolet implique de fermer sa main gauche pour prendre un barillet plein, d’ouvrir un geste rapide son arme, faire tomber les balles et les remplacer par des nouvelles, tandis que le  fusil à pompe devra être rechargé balle par balle et pompé pour être utilisé. La conduite est aussi mise à l’honneur, puisque vous pouvez parcourir les rues de Los Angeles au volant de votre voiture, et c’est une excellent idée, puisque celles-ci semblent du coup plus vivantes, et la circulation – si elle ne reste pas très dense – est suffisante pour avoir de véritables sensations de conduite. Pour ceux qui auraient du mal à se diriger au volant, une fonction de voyage rapide est aussi disponible en actionnant la sirène de police.

Le calepin est toujours aussi important, et il reste nécessaire de s’y référer en cours d’enquête pour décider du prochain lieu à examiner, chercher des indices ou gérer les interrogatoires. Il suffit simplement de porter la main gauche vers la poche de son veston pour dégainer le carnet, et la main droite s’équipe directement d’un stylo pour sélectionner les diverses options ou griffonner une Betty Page dans la marge (bon faut être doué avec le Move pour parvenir à quelque chose de réussi, je l’avoue). Les séquences d’interrogatoires sont d’autant plus immersives et intenses que la réalité virtuelle nous permet d’observer avec précision les différentes expressions de nos témoins ou suspects, et ce même avec la résolution moindre du PSVR. Je dois dire que le jeu s’en tire très bien et conserve son ambiance de film noir grâce à l’immersion de la réalité virtuelle. En plus de l’aventure principale, 3 activités annexes tirées du jeu vous permettront de vous détendre avec des matchs de boxe, un tour au stand de tir ou encore des courses de voiture.

Seuls quelques bémols viennent entacher cette belle proposition à cause de soucis liés à la captation du PSVR, qui modifie parfois seul l’angle par lequel vous êtes filmés, votre corps pouvant pivoter inexplicablement sur la droite ou la gauche tandis que votre tête reste droite – complexe pour gérer tous les mouvements et les différents affrontement à couvert. Heureusement, il est possible de remettre cela rapidement sur pied, mais je n’ai pour le moment pas pu déterminer ce qui pouvait causer ce décalage.

Conclusion

Sorte de condensé adapté à la VR de L.A. Noire, L.A. Noire : Les enquêtes VR dépoussière le titre de la Team Bondi et propose bien plus qu’une expérience VR en adaptant totalement quelques enquêtes à la réalité virtuelle pour un grand confort de jeu et surtout une immersion vraiment réussie. Sur PC ou sur console, si vous aimez les enquêtes et la grande classe des années 40, vous ne pouvez pas passer à côté de L.A. Noire : Les Enquêtes VR, qui redonne un coup de jeune au jeu original de 2011.

Temps de lecture : environ 4 minutes

L.A. Noire : Les Enquêtes VR

  • Développeurs Rockstar Games
  • Type Aventure
  • Support PSVR, PC
  • Sortie 24 Septembre 2019
L.A. Noire : Les Enquêtes VR à notre sauce
8/10
L.A. Noire : Les Enquêtes VR à notre sauce
Y'a bon
  • L'ambiance des années 40 sublimée par la VR
  • Le niveau d'interaction
  • Le MotionScan trouve ici sa meilleure utilisation
  • Les activités annexes permettent de retrouver des phases de jeu sympas de l'histoire
Beuuuuwark
  • La précision du PSVR et des Moves
  • 7 enquêtes... et les autres ?
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre