La licence Far Cry est un des piliers d’Ubisoft, Pour ce 6e opus canonique, la communication a été rondement menée pour faire monter la pression pour qu’on ait envie d’en savoir plus. Alors est-ce que Far Cry 6 est à la hauteur de toute cette attente ? Réponse dans quelques cibles militaires reprises par la révolution !


Far Cry 6


Supports : PS4, PS5, XB1, Xbox Series, Amazon Luna, Stadia, PC

Genre : Action / Aventure / FPS

Date de sortie : 7 octobre 2021

Editeur : Ubisoft

Développeur : Ubisoft Toronto, Ubisoft Montréal

Multijoueurs : Oui


Votre but ? Faire le plus de dégâts possibles en aidant la révolution à réussir pour renverser Anton Castillo et sa clique.


  • Un monde vivant
  • Des personnages très bien écrits
  • Une ambiance de fou
  • Des tonnes d’activités à faire…
  • La conduite parfois erratique
  • Les niveaux sont longs à obtenir
  • Quelques bugs mineurs qui seront vites corrigés.
  • …Mais un poil répétitives. 

Une histoire classique. 

Cette fois-ci, vous incarnerez Dani Rojas (du genre que vous voulez) et vous vous retrouvez bien malgré vous dans une révolution alors que le personnage que vous incarnez souhaitait uniquement fuir le pays à priori. Votre but ? Faire le plus de dégâts possibles en aidant la révolution à réussir pour renverser Anton Castillo et sa clique. Si le pitch est facile à intégrer, c’est dans le gameplay que tout se joue, si j’ose dire. Et c’est ce que l’on va voir maintenant. 

Pas de temps à perdre, il faut aller au camp !

Tout exploser, oui, mais avec classe !

Le point fort de ce jeu c’est évidemment… Les armes ! Que ce soient des armes conventionnelles ou bricolées par les révolutionnaires avec des matériaux récupérés ici et là. C’est aussi valable pour les véhicules qui seront bien utiles pour vous déplacer sur la grande carte de Yara. Par ailleurs, les animaux sont aussi à l’honneur avec les Amigos qui vous accompagneront mais aussi avec la chasse qui, faite de manière ordonnée, peut aider votre progression mais aussi celle de vos compagnons d’armes. 

Chorizo est une boule de poils tout à fait attachante.

Des personnages stéréotypés mais hauts en couleurs. 

Si l’histoire est très classique et que vous allez au final passer votre temps à reprendre chaque pouce de terrain au dictateur du pays, vous serez accompagnés de toute une myriade de personnages très bien écrits qui vous garderont captifs de l’histoire. Que ce soit les anciens révolutionnaires de la précédente rébellion ou des guérilleros plus jeunes, ils seront tous là avec leur caractère et une personnalité tranchée pour vous donner envie de les aider dans l’oppression. Même si les choses ne seront pas toujours simples en combat, réussir pour eux vous donnera une satisfaction très intéressante pour ne pas voir passer les heures de jeu devant vous. 

Anton Castillo est un antagoniste charismatique.

Emprunter le meilleur de chaque recette. 

Que ce soit pour la jungle du premier jeu de la licence, l’exotisme du second, la folie du troisième, l’antagoniste implacable du quatrième jeu ou le charisme des personnages emprunté au prédécesseur de ce Far Cry 6, on a l’impression que, manette en main, on assiste à une réunification de tout ce qui a fait le succès de la franchise. Les graphismes sont très beaux et on se surprend parfois à vouloir s’arrêter pour admirer un paysage, ce qui ne dure pas parce que généralement, vous aurez l’armée qui tente de vous tuer. Mais quand vous aurez le temps, arrêtez-vous le long d’une route de montagne pour admirer un coucher de soleil sur Yara. Vous verrez, c’est très apaisant dans cette douce folie souvent meurtrière. 

Chanter, prendre le temps d’observer le paysage, ça fait aussi parti du charme de Far Cry 6.

Techniquement, c’est une excellente partie de plaisir. 

En dehors de petits soucis de collision qui seront réglés dès la sortie, on se retrouve face à un jeu d’excellente facture, avec un open world vivant et même si les tâches à accomplir peuvent apparaître répétitives à la manière d’un Just Cause, la sauce prend bien. Les tâches sont nombreuses et ratisser la carte est nécessaire si vous voulez monter de niveau suffisamment pour attaquer les différentes zones de la carte. Mention spéciale au comportement des amigos qui vous rendront de fiers services quand il faudra trouver des ressources où attaquer vos ennemis. 

On a un faible pour Chorizo évidemment, mais les autres compagnons ont tous leur intérêts propres pout planifier vos déplacements et vos attaques. Il ne faut pas avoir peur de faire preuve d’ingéniosité pour arriver à vos fins et surtout améliorer régulièrement votre équipement, sous peine de vous retrouver submergés par des vagues d’ennemis. D’ailleurs, il est probable que le jeu est pensé pour le jeu multijoueur, ce qui donne de la difficulté aux combats mais rien d’irrémédiable. C’est la stratégie qui vous sauvera, rien de moins. Donc planifiez tout avec votre téléphone !

Il va falloir trouver un hélicoptère pour continuer cette mission.

Far Cry 6

Par Matthieu Meignan

L’avis de Matthieu sur PS5

En Bref

Retour à la planque

Far Cry 6 est un jeu prenant à presque tous les niveaux malgré son classicisme affiché. Ce jeu sonne comme un hommage à tous ces prédécesseurs et il ravira les joueurs qui connaissent bien la licence. Mais il fera plaisir également à ceux qui la découvrent car il est accessible et les tutoriels ne manquent pas pour ne pas vous perdre dans Yara. Les personnages que vous rencontrerez vous donneront envie de sauver Yara avec perte et fracas. Pour nous, c’est une très belle réussite.

4.5
Show Full Content
Previous Concours – Remportez Dragon Ball Z: Kakarot sur Switch
Next Ubisoft annonce Ghost Recon Frontline, un nouveau jeu dans l’univers de Tom Clancy’s Ghost Recon

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Si vous aimez danser pour pas cher : Just Dance 2016 sort une démo

30/07/2015
Close