Test : Empire Gaming Turboost

So Fresh

Ayé, l’été est (sans doute) fini et avec lui, les chaleurs insoutenables de ces dernières semaines (je travaille sous un Vélux, je peux vous dire que j’ai un peu fondu…). L’occasion était belle de tester un autre produit Empire Gaming : le Turboost, un refroidisseur pour PC portable (mais en théorie pour toute console de salon aussi) qui a aidé mon MSI a survivre cet été.

King Cold

Ce ventilo est de fabrication solide !

On vous a déjà parlé de quelques autres refroidisseurs (dont un d’Empire Gaming également – pour info, il fonctionne toujours très bien quotidiennement), mais ce nouveau modèle nous promet de tenir nos machines aux frais dans les pires moments.

Chiche.

Tout d’abord, on ne va pas revenir sur le packaging ultra sommaire d’Empire Gaming (un carton digne d’Amazon en somme) pour s’attarder sur le contenu : le refroidisseur, un support pour smartphone et un petit câble USB. A plat, le Turboost n’est pas tout à fait plat, ce qui m’angoisse un peu quand je pense aux disques dur des consoles si je devais placer la machine dessus. 

Le refroidisseur est assez imposant et vraiment robuste (rien à voir avec la légèreté du Storm Cooler), et peut s’incliner sur 5 positions, à l’aide d’un pied en métal solide, ma foi bien plus pratique que celui du Storm Cooler. Deux ergots massifs permettent de retenir la machine tout en la positionnant idéalement sur le gros ventilateur de 16cm trônant au centre de l’accessoire, lui-même entouré de 4 plus petits ventilateurs. Le tout est éclairé d’une lumière bleue qui donne un bel aspect dans la pénombre.

Le petit support pour téléphone vient se clipser sur l’un ou l’autre côté du refroidisseur, permettant de poser son smartphone pour continuer à jouer à votre jeu préféré, voire de tenir une conversation visio tout en travaillant. Dommage cela dit que le support ne touche pas la table, donnant une impression de fragilité, mais c’est un détail.

A l’arrière, il y a juste l’alimentation USB et le bouton d’activation du refroidisseur. Il suffit donc juste de le brancher en USB sur votre machine et d’appuyer sur le bouton pour commencer à ventiler. Ici aussi, et faiblesse par rapport au Storm Cooler : il n’y a pas de second port USB sur le refroidisseur pour palier celui réquisitionné sur votre PC. C’est sans doute peu important pour la plupart, mais les PC portables n’ont généralement pas plus de 3 ou 4 ports USB, et avoir un port supplémentaire sur le Turboost aurait été un plus appréciable.

Une fois en route, il faut préciser qu’il reste assez bruyant tout de même, et il n’y a pas moyen de moduler sa vitesse. Mais qu’en est-il du refroidissement en lui-même ? Pour être certain de notre coup, nous sommes passé par un logiciel d’overclocking qui a fait chauffer le CPU à outrance pendant 15 minutes sur le PC, puis en activant le refroidisseur pour un quart d’heure supplémentaire et le résultat est quand même visible : une dizaine de degrés d’écart entre les deux utilisations (la valeur oscillait durant le test entre 63° et 65°).

Conclusion

Les performances du Turboost sont convaincantes malgré un volume sonore qu’on aurait aimé un poil moindre. De conception solide et permettant de positionner son PC de manière très stable, il profite d’un rétroéclairage esthétique dans le noir via une lumière bleue indirecte ainsi que les couleurs le Turboost en lui-même. Le support pour Smartphone quelque peu flottant pourrait éventuellement gêner voire casser au fil des utilisation (le plastique…) mais reste utile en situation de travail ou de jeu. Bref, un investissement solide et utile pour votre laptop !

Temps de lecture : environ 4 minutes

Empire Gaming Turboost

  • Fabriquant Empire Gaming
  • Type Refroidisseur PC Portable / consoles
  • Support PS4, PC, Xbox One
  • Prix 39,00€
Commentaires Facebook
Catégories
Tests matériel
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre