Test : Clavier SteelSeries Apex M750

...

Voilà un peu moins de deux semaines que le clavier Apex M750 de SteelSeries est posé sur mon bureau, accompagné de la souris Sensi 310, et il est temps de vous partager mon retour.

Apex M750

Clavier mécanique orienté gamer, l’Apex M750 dispose d’une sérieuse allure, c’est le moins qu’on puisse dire. Sobre de premier abord, disposant d’un châssis solide en aluminium orné du logo et d’une forme triangulaire sur les tranches, le clavier mécanique reste ancré sur le bureau grâce à ses pieds en caoutchouc qui le maintiennent en place. Ceux-ci sont d’ailleurs détachables et remplaçables par une seconde paire fournie qui rehausse un peu le clavier pour ceux qui le souhaiteraient. L’avantage est que le clavier reste bien stable et ne glisse pas sur le bureau, comparativement à des pieds en plastiques rétractables classiques.

La première chose qui frappe est la manière dont les touches sont surélevées, laissant les interrupteurs visibles, et les touches aisément détachables. Mais ce choix de design – qui laisse malheureusement les touches trop fortement surélevées à mon goût en l’absence de repose-poignets intégré (mais gratuit lors de la commande) – possède plusieurs avantages. Le premier et non des moindres reste le nettoyage facilité entre les touches, les claviers s’encrassant assez rapidement, tandis que l’absence de cadre autour des touches – le châssis frameless – laisse le rétroéclairage RGB très visible.

Visuellement, l’effet est là, en sobriété

 

Gros atout de l’Apex M750, le rétroéclairage est disponible en diverses pré programmations, allant du balayage à la pulsation en passant par l’adaptation à la musique et au spécificités de certains jeux ou programmes (Discord, Counter-Strike…). La touche SteelSeries située à côté du ALT GR permet d’accéder aux fonctions médias de son, mais aussi de passer d’un effet lumineux à un autre, variant indépendamment la couleur et le style sur 20 variations, mais il faudra se passer de touches supplémentaires – on se contentera des classiques 104 – de macros qui intéresseraient les joueurs de MMO, ou de tout autre artifice comme une connectique USB ou prise casque. L’Apex M750 joue la sobriété et l’élégance, proposant un clavier plus fin qui laisse de la place sur le bureau. A noter également que le câble de connexion – si il est lui aussi fin et flexible – n’est ni amovible ni tressé.

Bonjour QX2

Mais ce qui intéressera le plus, ce sont les interrupteurs QX2 linéaires de la marque. Pour information, des interrupteurs linéaires demande la même force de pression sur toute la descente de la touche et sont donc plus silencieux, là où les tactiles offriront une résistance en fin de course, permettant au final de doser la pression et de savoir de manière tactile si l’interrupteur est bien enfoncé.

Dans le cas de l’Apex M750, la sensibilité des interrupteurs est assez élevée, et demandera un petit temps d’adaptation, l’activation se faisant en moitié de course, soit à 2mm. Le clavier reste cependant assez bruyant à l’utilisation si on presse les touches jusqu’en bout de course sur le plastique, la butée n’étant pas résorbée par les contours absents des touches. La remontée de la touche est par contre très rapide, ce qui peut surprendre au début en terme de sensation. Le clavier – si il est très réactif en jeu – mise donc davantage sur son aspect visuel et ses jeux de couleurs très réussis que sur le silence de son utilisation. En jeu, même si une petite adaptation doit se faire du fait de la hauteur des touches, la réactivité est par contre aux petits oignons, le clavier disposant en plus d’anti-ghosting assurant la reconnaissance de toutes les touches enfoncées en même temps, important pour les joueurs. Autant vous dire que la différence se fait sentir sur les FPS, comparativement à un clavier classique. Le constat sera sans doute moins plaisant pour les joueurs de MMO ou de MOBA, mais en ce qui concerne Overwatch, la réactivité y est sans conteste.

Pour la bureautique classique, il faudra un petit temps d’adaptation pour maîtriser la frappe et la pression, les touches s’activant rapidement à mi-course et ne proposant pas de sensation tactile d’activation, mais une fois ce cap passé, les doigts finissent par glisser sur le clavier et les erreurs de frappe deviennent rares.

Le logiciel Engine 3 permet de belles personnalisations

L’Apex est accompagné du logiciel SteelSeries Engine 3, qui sert à reprogrammer les touches du clavier ou à gérer et créer les effets lumineux, touche par touche si l’envie vous en prend. On pourra ainsi adapter le rythme des pulsations lumineuses au son de la musique, faire réagir une ligne entière à la pression d’une touche, ou encore profiter d’éclairages dynamiques avec les jeux et applications compatibles, comme Counter-Strike : Global Offensive qui passe du vert au rouge suivant le niveau de vie, ou Discord qui éclairera des touches lors de la réception de message.

Conclusion

Manquant quelque peu de fonctions pour le prix, le clavier Apex M750 de SteelSeries rempli toutefois bien ses promesses : ultra réactif, d’un encombrement minimal. Si l’on peut lui reprocher de faire un peu trop de bruit, d’habitude attribué aux interrupteurs tactiles, force est de constater qu’en jeu, le résultat se fait sentir. Une fois habitué, le traitement de texte gagne aussi en vitesse, tandis que les effets de lumière et le design général sobre et élégant ne trancheront pas sur le bureau à la maison, car c’est pour cela qu’il semble être fait : S’adapter au PC familial sans encombrer tout en offrant une bien meilleure réactivité aux joueurs.

Temps de lecture : environ 2 minutes

Apex M750

  • Fabriquant SteelSeries
  • Type Clavier mécanique
  • Support PC
  • Prix 169,99€
Commentaires Facebook
Catégories
Tests matériel
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l’univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre