Selma & the Wisp commence très bien. Son studio de développement se nomme Toucan Studio et qu’il n’y a rien de plus coloré et sympa qu’un Toucan. Le jeu partait avec un capital sympathie subjectif certain et…

Quoi ?

Oui, ok, parlons du jeu et de cette brave Selma.

Bienvenue sur les rives du cauchemar
Bienvenue sur les rives du cauchemar

Douce Nuit, Mortelle Nuit…

Selma and the Wisp se présente comme un jeu de plateformes/énigmes en side-scroller rappelant un peu Limbo. Nous ne contrôlons pas la petite Selma, mais bien le Wisp, sorte de feu-follet qui s’est donné pour mission d’aider la petite à fuir le monstre sous le lit.

Seul problème : c’est pire dehors.

Si la puissance du Wisp se vide, il sera dans l’incapacité de prodiguer à l’enfant le réconfort dont elle a besoin

L'ambiance est sombre et enfantine
L’ambiance est sombre et enfantine

Comme tous les enfants, Selma est effrayée par l’obscurité, et il faudra constamment rester au plus près d’elle pour lui procurer du réconfort. La petite fille suivant aveuglément le Wisp, il conviendra parfois de lui demander d’attendre en sécurité afin d’aller activer un mécanisme, effrayer des monstres ou simplement lui éviter une mort atroce à base d’explosion ou d’éboulement. A quelques moments, le Wisp sera séparé de l’enfant, et celle-ci commencera à rapidement perdre de la vie, livrée à elle-même dans l’obscurité. A vous de guider le Wisp pour retrouver l’enfant au plus vite sous peine de voir arriver une fin de partie prématurée.

Coucou
Coucou

Mais le pouvoir du Wisp est aussi limité par sa jauge de lumière. Celle-ci se vidant à chaque action du feu-follet, il faudra la recharger en récupérant les petits éclats lumineux disséminés un peu partout. Car si la puissance du Wisp se vide, il sera dans l’incapacité de prodiguer à l’enfant le réconfort dont elle a besoin pour continuer à avancer.

Qu’on soit clair tout de suite : Selma and the Wisp n’est pas bien long, mais il remplit entièrement son contrat : des énigmes à base de mécanismes à activer ou désactiver, des objets à utiliser, et un apprentissage qui se fait le plus souvent dans la douleur, puisqu’on meurt assez souvent. Néanmoins, le jeu n’est pas pénalisant pour autant et permet de reprendre peu avant l’échec.

Son design particulier le classe sans doute dans les productions les plus mignonnes et sombre avec un côté low-poly qui sert bien l’univers global.

Conclusion

Petit jeu mais grand intérêt, Selma and the Wisp diffuse son ambiance à travers un gameplay simple mais très efficace dans de beaux environnements et le tout desservi par une musique lancinante très adaptée. Que demander de plus ?

Selma and the Wisp

  • Développeurs Toucan Studio
  • Type Aventure / Enigmes
  • Support PC, Switch
  • Sortie 04 Août 2016
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Previous Le PlayStation Now arrive sur PC (ainsi qu’un adaptateur sans fil pour DS 4)
Next Smash + Grab : le nouveau jeu des papas de Sleeping Dogs
Close

NEXT STORY

Close

Le chouette Banner Saga daté sur Xbox One et PS4

16/12/2015
Close