Est-ce une révolte ? Non, c’est une révoluZZion !À la ruche de l’Ours Endormi, banquets, jeux et bals s’enchaînent sous le règne de Louise CDXXXV, qui se conduit par ailleurs en véritable despote. Le jour où elle assiste à une énième injustice, l’abeille Jennifer ose s’opposer à la souveraine… et la voilà aussitôt chassée de la colonie ! Aidée par deux bourdons et une courtisane rebelle, elle va tout faire pour retrouver sa maison et la transformer en première ruche démocratique du monde…

La reine, tyrannique et incroyablement imbue d’elle-même, mène une véritable dictature au sein de la ruche, n’hésitant pas à affamer ses sujets et à les faire exécuter pour un oui ou pour un non. Et ce sera pareil pour Jennifer, malgré son statut privilégié de première dame de compagnie, car elle a osé s’opposer à la souveraine en tentant de défendre une autre abeille. 

Elles sont sauvées in extremis par deux bourdons cinéphiles et entraînés à l’américaine. Aidés par d’autres révolutionnaires, et notamment une courtisane un peu particulière, le petit groupe va créer la première ruche démocratique !

Attention, pépite – ou gelée royale !

Jennifer, héroïne dynamique et courageuse, nous entraîne malgré elle dans son aventure trépidante. On fait la connaissance d’une galerie de personnages très variés et attachants, parfois cruels, parfois drôles, mais toujours intéressants.

L’écriture est dynamique, vive, il n’y a pas de temps mort, et les mots sont parfaitement choisis, incisifs ! Le texte est plein d’humour et d’expressions humaines transposées chez les insectes. Il est parsemé de références historiques (les “Sans-Parlotes”, la “raccourcine”…) et jeux de mots savoureux, parfois accessibles aux jeunes lecteurs, parfois pour un public plus expérimenté. 

Les noms des personnages en particulier sont souvent drôles et interpellants, on sent le plaisir qu’à eu l’auteur à les nommer (Mata Hari, Xéna, Maverick, Hélokiti…).

Le récit contient par ailleurs beaucoup d’informations sur les abeilles, la ruche et son organisation, ainsi que sur d’autres insectes, mais sans aucune lourdeur car elles sont parfaitement intégrées à l’histoire. 

Il est également une très bonne introduction sur l’histoire et les différents régimes politiques, ainsi que sur l’écologie et les problèmes auxquels sont confrontés les abeilles.

Les illustrations de Marygribouille, dynamiques et expressives, apportent encore plus de plaisir à la lecture.

A noter que le livre est conseillé dès 8 ans, mais les thèmes abordés étant parfois cruels (guerre, condamnations à mort, morts diverses), je le déconseillerais néanmoins aux jeunes lecteurs sensibles.

En conclusion, j’ai vraiment adoré ce roman jeunesse très bien écrit, et le conseille vivement !  

Close

NEXT STORY

Close

Les Nitro Decks CRKD veulent devenir les compagnons de votre Steam Deck et votre Switch

09/06/2023
Close