Orwell | Test

La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force

Orwell – c’est le nom de l’ovni vidéoludique auquel je vais jouer cette année. Il y en a un par an environ et à chaque fois je me dis qu’on est très loin du concept du jeu mais en même temps l’aventure est tellement prenante, l’expérience si enrichissante…

J’imagine que vous connaissez tous Georges Orwell et son oeuvre dystopique, 1984, et sa critique de la dictature et la société telle qu’il craignait qu’elle devienne.

Dans Orwell, le jeu, vous incarnez un enquêteur du gouvernement qui se sert du Système Orwell, outil multifonction permettant de recueillir toute sorte d’informations, textuelles et vocales notamment, afin de faire la lumière sur différents événements, le premier étant un attentat à la bombe près d’un monument important. Votre rôle est donc de collecter autant d’informations utiles que possible afin de les transmettre à votre analyste Symes pour faire la lumière sur les événements récents.

Point d’action ni de déplacements, vous ferez tout depuis votre ordinateur à fouiner tel un cyber-cop. Cependant, vos actions et votre choix d’informations ont de l’importance puisqu’ils influenceront l’arrestation de personnes ou, du moins, la raison pour laquelle elle est arrêtée.

internet

Voilà à quoi ressemble l’interface du jeu

Du fait que vous fassiez exactement comme votre personnage, vous l’incarnez vraiment pour ainsi dire, derrière votre ordi à fouiner un peu partout, l’immersion est excellente. On se sent vraiment flic/voyeur et les dilemmes qui vous sont proposés vous font vraiment réfléchir, en fonction des facettes de la personnalité des gens que vous espionnez.

En fonction de vos découvertes, vous apprendrez à connaitre le réseau de la personne sur laquelle vous investiguez. Les connexions se font naturellement et vous vous retrouvez à creuser profondément dans le background des gens que vous surveillez. De la même manière, vous pouvez voir les causes des soulèvements et les volontés qui poussent tout le monde à agir, pour de bonnes ou mauvaises raisons.

Critique

La tendance actuelle est à la critique de la société, c’est presque une mode maintenant et on se retrouve souvent du côté des « faibles » militants face aux affreux médias/politiques/pouvoirs en place. Ici Orwell prend une sorte de contre-pied vu que vous incarnez un agent du gouvernement.

Mais c’est presque plus efficace sur le long terme.

suspens

Le jeu propose quelques moments d’intensité, suggérée toujours!

En effet, vous êtes acteurs des dérives sécuritaires, vous avez une justification à vos actes et, de ce fait, vous pouvez peser le pour et le contre. Le besoin de sécurité est-il tout puissant? La fin justifie-t-elle les moyens ? La dérive sécuritaire de notre société est-elle explicable, acceptable voire nécessaire ? Ce sont autant de questions qu’Orwell amène à se poser et c’est en ça que je trouve qu’il est vraiment un titre de qualité. Loin d’être un jeu photo-réaliste avec une immersion visuelle, il arrive, au travers de lignes de textes, à nous faire remettre en question notre vision de la société et de nous faire comprendre la vision des gens qui imposent leur vue sécuritaire de la société.

Cette approche, loin de celle du jeu vous fait aussi ressentir les choses plus pleinement. Vous avez l’impression d’être réellement efficace et d’avoir un rôle à jouer, d’être utile.

Conclusion

Très difficile que de critiquer Orwell, qui reste plus une expérience qu’un jeu pour ma part. Son traitement particulier en fait une véritable source de réflexion sur notre société loin de l’image d’Épinal habituelle.

Si vous cherchez de l’action passez votre chemin. Si vous aimez lire des pans entiers de texte, (en anglais) et vous immergez dans une histoire et un décor très particulier mais bien narré, Orwell est fait pour vous.

Ah et le jeu est épisodique mais tous les épisodes sont sortis donc foncez, vous n’aurez pas à attendre. Pour ma part c’est mon petit ovni de l’année!

Orwell

  • Développeurs Osmotic Studios
  • Editeurs Surprise Attack
  • Type Enquête, Critique 
  • Support , PC
  • Sortie 27 Octobre 2016
Note Les feux de l'amour
Note PXLECTION

Y’a bon!

  • L’immersion
  • La narration
  • Le rythme
  • Le thème et son abord

Beuargh!

  • Un peu court
  • La fin quelque peu cousue de fil blanc
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Axel Eloy

Gros lecteur, j'aime me faire emporter par mon imagination et c'est ce que je recherche dans les jeux, pas besoin de monde ouvert ou autre, vous me perdez!!
    Autres articles jeux vidéo

    Dans le même genre