Sur une génération de console qui ne manque pas de portages HD et où ceux-ci se transforment même en argument de vente pour vendre des jeux nouveaux (coucou Call Of), il est parfois des petits ovnis qui ressortent d’on ne sait où sous la forme de remake absolument fabuleux. C’est donc le cas de ce Odin Sphere Leifthrasir et nous allons voir pourquoi.

Sorti à l’origine en 2007 sur une PS2 en fin de vie, Odin Sphere est le troisième jeu d’un petit studio dont les productions marquent par la qualité de leur direction artistique. Toutes dans des 2D “à la main” et non en pixel, on ne peut qu’admirer la beauté  des oeuvres de la bande à Georges Kamitani. Pour son arrivée sur PS4, Leifthrasir ne déroge pas à la règle, bien au contraire, le jeu est somptueux et d’une fluidité quasi constante, chose qui à l’époque était loin d’être le cas, la vieille PS2 était un peu trop faible pour tant de beauté. Puisque nous sommes dans la DA, les musiques elles aussi bénéficient du passage à la HD et c’est tant mieux pour nos oreilles.

Ça commence bien...
Ça commence bien…

Mais au delà de ses atours, Odin Sphere brillait également par son histoire qui voit s’entrecroiser les destins de 5 personnages et l’on découvrira ainsi, en jouant tous les scénarios les uns après les autres que les méchants ne sont pas forcément ceux qu’on croit et que toutes les histoires n’en forment au final qu’une seule et bien amenée, chaque personnage ayant ses propres motivations et on est loin d’un simple manichéisme de base.

Le revers de la médaille qui était déjà le cas à l’époque, c’est que l’on visite les mêmes endroits et que l’on combat les mêmes ennemis durant les 5 scénarios.  Une répétitivité qui pourrait peut être en rebuter plus d’un, mais il serait dommage de s’arrêter à ce simple constat: les 5 personnages sont différents et on a donc un renouveau de gameplay à chaque nouveau scénario.

La jouabilité quant à elle a bénéficier d’une refonte et d’emprunts à Muramasa pour rendre le jeu beaucoup plus agréable qu’il ne l‘était. En effet, il est plus facile de placer ses combos, d’esquiver, ou de jongler avec ses différents pouvoirs. Les ennemis eux aussi gagnent de nouveaux mouvements et sont plus dynamiques qu’auparavant. Le jeu est donc bien plus agréable et addictif dans ses phases de combats et c’est tant mieux car elles constituent la principale activité du titre.

Autres nouveauté, le système de loot et de power up qui lui aussi à changé. Si on gagne toujours de l’expérience en mangeant ou en aspirant des phosons (et non pas en tuant des ennemis) il nous faudra pour débloquer certains pouvoirs en acquérir dans le niveau. On sera donc bien obliger de faire le tour de tous les tableaux afin de découvrir ces nouveaux pouvoirs ou autre loot de qualité bien caché. Le système de craft est donc beaucoup plus poussé que dans la version PS2 et l’on pourra passer pas mal de temps dans les menus pour parfaire ses potions d’Alchimie, ses recettes ou tout simplement améliorer notre personnage

Mauvais délire...
Mauvais délire…

La nourriture est donc toujours de la partie et donne toujours aussi faim! Vous apprendrez en effet que c’est une partie importante du jeu car comme nous vous l’expliquions un peu plus haut, elle permet de gagner de l’expérience en plus de récupérer de la vie. On apprécie donc que dans cette version, on peut invoquer un restaurant itinérant dans certaines zones de la carte qui vous cuisinera un très bon plat si vous avez les ingrédients qu’il faut.

Les équipes de Vanillaware fournissent donc un véritable remake d’un jeu méconnu et qui gagne grandement à son passage sur PS4 et Vita. Non seulement en beauté mais aussi dans un gameplay retravaillé qui rend le jeu encore plus dynamique et addictif que sa version de base. On regrettera peut-être de ne pas avoir d’ajouts scénaristiques, mais la dizaine d’heure qu’occupe chaque scénario se suffit à elle même. De plus, les accros pourront se faire le jeu en mode Boss Rush si le cœur leur en dit ou encore un new game plus.

Conclusion

On ne peut que vous encourager à (re)découvrir Odin Sphere dans cette mouture HD. Le jeu est sublime et a gagné en fluidité et en jouabilité. Les ajouts de loots sont bienvenus pour peu que l’on ne soit pas allergique au crafting. Certes comme sur PS2 on repassera plusieurs fois sur les même tableaux, et on ne pourra pas s’empêcher d’avoir un sentiment de déjà-vu, mais il serait dommage de ne pas profiter d’une si belle expérience de jeu et de cette histoire empruntant les canons de la mythologie nordique avec brio. On saluera finalement la possibilité de changer les voix de l’anglais au japonais. Foncez mes petits amis, avec la chaleur de l’été, un petit peu de fraîcheur de ce genre, c’est le paradis!

Odin Sphere Leifthrasir

  • Développeurs Vanillaware
  • Type Action RPG en 2D tellement beau que t’en chiale
  • Support PS4, Vita
  • Sortie 24 juin 2016

Y’a bon!

  • C’est de toute beauté
  • Gameplay revu, amélioré et dynamisé
  • Plus d’éléments RPG
  • Pouvoir choisir les voix anglaises ou japonaises

Beuargh!

  • On ne pourra pas éviter les défauts de la version de base: refaire plusieur fois les mêmes tableaux.
Show Full Content
Previous Ah bah enfin, Red Dead Redemption est rétrocompatible sur Xbox One
Next Tales of Berseria : 35 mn de gameplay
Close

NEXT STORY

Close

Nintendo Switch : une pelletée de jeux indés arrive en 2017

01/03/2017
Close