Guacamelee! Super Turbo Championship Edition

  • Développeurs Drinkbox Studios
  • Editeur Drinkbox Studios
  • Type Action, plate-formes, Metroidvania
  • Support PS4, Xbox One, Xbox 360, WiiU
  • Sortie 02/07/2014

Dans le même genre :

  • Strider
  • Metroid
  • Les premiers Castlevania

Guacamelee! Super Turbo Championship Edition

Juan est de retour…

Pas de long discours, Guacemelee! Super Turbo Championship Edition est tous simplement la version Super Turbo Championship de Guacemelee!.

Si vous êtes simples d’esprit, voici quelques explications : il s’agit là du titre d’origine que les développeurs ont quelque peu peaufiné : scénario rallongé, nouveaux monstres, nouveaux pouvoirs, graphismes retravaillés, intégration des DLC, etc.

Guacamelee! Super Turbo Championship Edition

Guacamelee!, mais en mieux

Pour ceux qui ne connaitraient pas Guacamelee!, présentation rapide de son scénario : Juan, fermier devenu catcheur, doit sauver la fille d’El Presidente des mains du terrible Calaca, musicien de renom ayant pris le contrôle du monde des morts et ayant l’ambition de fusionner ce dernier avec le monde des vivants. Au cours de son aventure, Juan, entraîné par une chèvre violette pouvant prendre l’apparence d’un humain (ou l’inverse), va acquérir différents pouvoirs, dont la possibilité de se transformer en poulet ou de passer d’une dimension à l’autre en un claquement de doigt. Un scénario totalement What the Fuck qui, allié à l’univers du jeu, avait séduit les fans dans l’opus original.

Car l’une des forces de Guacamelee! est sans conteste son univers, riche de références envers la culture hispano-mexicaine, mais aussi rempli de clins d’oeil et de parodies envers d’autres productions vidéoludiques. ce mélange déjà savoureux se rajoutent des dialogues déjantés, des personnages charismatiques et enfin des situations hors-normes.

Et les rajouts, dans tout ça ? Force est de constater que les développeurs ne sont pas tombés dans le piège du rajout pour du rajout, et que les nouveautés sont à la fois cohérentes, mais apportent également quelques éclaircissements sur le scénario tel qu’il était présenté dans l’opus d’origine : l’histoire de Tostada et l’origine des squelettes, par exemple, sont ainsi expliquées dans cette réédition.

Du côté des monstres, si on peut être satisfait du fait que le bestiaire est agrandi, il faut signaler que les « nouveaux monstres », à une seule exception près, ne sont que des versions améliorées des bestiaux déjà présents dans le titre d’origine. Néanmoins, les combats gagnent en rythme, sont un rien plus techniques et durent un peu plus longtemps que dans le premier opus.

Guacamelee! Super Turbo Championship Edition

Juan en mode Intenso

En ce qui concerne le gameplay, un seul ajout majeur : le mode Intenso, qui permet à Juan de gagner en puissance quelques secondes, un réel atout lorsque le personnage est en difficulté. Mis à part cela, quelques nouveautés mineures (des blocs demandant un costume spécial pour être détruits, etc.) sont également présentes.

Conséquence de toutes ces nouveautés : l’expérience est préservée, améliorée et surtout rallongée, au plus grand bonheur des fans qui avaient trouvé pour seul défaut à Guacamelee! premier du nom sa faible durée de vie. Néanmoins, il faut relativiser : un joueur ayant déjà fait le titre d’origine mettra 4 à 5 heures pour terminer le jeu en mode normal, là où un joueur découvrant le titre pourrait mettre 7 à 8 heures. Bien entendu, ces estimations ne concernent que le scénario : Guacamelee! Super Turbo Championship Edition propose un univers riche à explorer, une série d’artefacts à collecter pour débloquer la fin alternative, une petite série de quêtes annexes, une sélection de défis, un mode difficile pour les joueurs les plus hardis (débloqué après avoir terminé une première fois le jeu), et un classement mondial des meilleurs speedrun pour les compétiteurs. Le tout sans oublier son mode coop et les trophées/succès. Bref, il y a de quoi faire.

Guacamelee! Super Turbo Championship Edition

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

Plus beau, plus long, avec un contenu plus étoffé et toujours aussi fun : DrinkBox Studios a parfaitement réussi son pari avec Guacamelee! Super Turbo Championship Edition, un titre qui a grandi en l’espace d’un an et qui, espérons-le, ne s’arrêtera pas en si bon chemin !

Y’a bon!

  • Réalisation au top
  • Un petit prix agréable
  • Une histoire passionnante malgré la frustration
  • Du challenge, du vrai…

Beuargh!

  • Qui en rebutera pas mal, surtout en mode Original

L’info en +

Un hommage à la culture mexicaine…

Guacamelee! Super Turbo Championship Edition, tout comme le titre d’origine, rend un véritable hommage à la culture mexicaine, à ses coutumes, son folklore, etc.

  • Juan, le héros luchador, représente la lucha libre(catch mexicain), une forme de divertissement très appréciée au pays de la tortilla ;
  • Les monstres rendent hommage à différents mythes (chupacabra) et rituels (Dia de Muertos, jour des morts) du Mexique ;
  • Les décors renvoient directement aux paysages du pays ;
  • Des piñatas apparaîtront après différents affrontements, nous pourrons les détruire pour récupérer quelques bonbonspièces ;
  • Avant d’endosser son masque,Juan cultive des agaves, des plantes que l’on trouve principalement au Mexique ;

Mais aussi à la culture geek

En effet, les références envers la culture geek sont nombreuses, avec de nombreux clins dil envers de nombreux autres jeux (Mario,The Legend of ZeldaMetroid,MegamanSuper Meat BoyFinal Fantasy, etc.), ainsi qu’à différents personnages connus par tous les geeks qui se respectent (Pedobear, Trololo, Grumpy Cat). Si vous voulez une liste non-exhaustive des easter eggs présents dans le jeu, n’hésitez pas à jeter un oeil sur ce recensement réalisé par kotaku.

Show Full Content

About Author View Posts

Petit Ange Parti Trop Tôt

Parfois, un Pixel s'éteint et vogue vers d'autres horizons. Mais ce n'est pas parce qu'il ne fait plus partie de notre grand barbecue que ce qu'il a écrit disparaît !

Previous The Legend of Zelda : Miyamoto n’aime pas la notion d’open-world
Next Evolve : ils ont libéré le Kraken en vidéo

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Marvel’s Guardians of the Galaxy met Lady Hellbender en lumière

06/08/2021
Close