Ergo Mouse – Urban Factory

Notre poignet hors-jeu

Une fois n’est pas coutume, on va parler d’une souris non-gamer, mais qui a pour but de soulager nos pauvres poignets constamment vissés sur nos souris avec l’Ergo Mouse d’Urban Factory. Ce que l’on nomme de façon toute mignonne le “syndrome de la souris” n’est pas le fait de se jeter sur le moindre morceau de formage qui passe, mais bien un problème qui regroupe l’ensemble des troubles musculo-squelettiques (TMS) qui surviennent suite à l’utilisation d’une souris d’ordinateur ou d’un ordinateur. La plupart des personnes qui en sont atteintes ressentent des douleurs dans les muscles et/ou les articulations dues à la frappe sur le clavier, aux clics sur la souris et au fait de travailler en face d’un écran de façon prolongée.

Un modèle pour droitier auquel il faudra s’habituer dans un premier temps

Généralement, cela apparaît après avoir effectué des mouvements répétitifs, un effort excessif ou s’être mis dans des positions articulaires extrêmes, se traduisant par des douleurs au niveau des tissus mous (muscles, tendons et nerfs). Si cela ne vous rappelle pas quelque chose, c’est que vous ne passez pas beaucoup de temps devant votre écran, que ça soit pour le travail ou le jeu. Car enchaîner un job vissé à son écran et les parties de Starcraft, de LoL ou d’Overwatch la même journée cause de réels soucis pour votre poignet.

Dans cette optique, nous avons reçu de la part d’Urban Factory une souris ergonomique sensée nous apporter un certain soulagement durant la journée en vue de de préserver notre poignet pour des activités plus festives, comme le  gaming (et je vous vois venir, on parle bien de jeu vidéo ici, le reste ne nous regarde pas).

Ergo Mouse

J’ai pris un peu le temps avant de vous en parler, car j’ai opté pour une utilisation de cette souris sur mon lieu de travail. En effet, il ne s’agit pas ici d’une souris dédiée au jeu, elle ne dispose en effet que des trois boutons traditionnels (dont un sur la molette) et une forme qui demande un petit temps d’adaptation. Verticale, la souris vous permet de laisser votre main dans une position plus naturelle, un peu comme si vous teniez une bouteille d’eau, la main reposée sur la table. Perturbant au début, on parvient au bout de quelques heures à trouver le maniement assez naturel, d’autant que le clic gauche est aussi prolongé sur la surface supérieure de la souris.

Le bouton gauche est prolongé sur la partie supérieure

Petit bémol, cette souris est exclusivement réservée pour le droitiers (enfin, il existe un modèle pour gaucher bien entendu, mais vous ne pouvez pas transformer la droitière en gauchère), et demande tout de même de bien poser son avant-bras sur la table. Autrement, elle s’adapte bien à la forme de la main, un renfoncement étant prévu pour que le pouce vienne naturellement se placer, mais je trouve qu’à l’utilisation, le pouce est placé trop bas, une position plus haute aurait été plus agréable à l’utilisation. En l’état notre main à tendance à se replacer plus horizontalement

Malgré un capteur à 1600DPI n’espérez cependant pas prolonger son utilisation sur d’autres jeux que du point-n clic, la position verticale n’aidant pas à une ultra-réactivité.

Néanmoins, au bout d’un bon mois d’utilisation, je note tout de même un réel soulagement au niveau du poignet, même s’il a fallu s’habituer un peu aux frottements de l’os contre la surface de la  table, étant donnée la position de la main.

Une souris à considérer pour autre chose que du gaming… afin de vous mettre en condition pour vos jeux du soir à retrouver sur Urban Factory.

Commentaires Facebook
Catégories
Tests matériel
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre