L’épisode 6 de The Mandalorian est sorti vendredi passé. C’est le moment de donner notre avis. La critique qui va suivre comportera des spoilers.

Nous retrouvons Mando (le Mandalorien), qui accepte comme mission de délivrer un prisonnier avec l’aide de collègues chasseurs de primes, et sous les ordres de l’un d’eux. L’épisode aura quelques retournements de situations ainsi que plusieurs explications sur l’univers après l’empire.

La base c’est d’être mal accompagné

En plus des traditionnels Mando et le Bébé, nous allons découvrir un éventail de nouveaux personnages.Notre Mandalorien étant retourné chez un ancien camarade de chasse, il se retrouve embrigadé dans une mission de sauvetage avec un groupe de chasseurs de primes assez varié.

Nous allons donc pouvoir découvrir comment un Mandalorien s’intègre dans un groupe. Issu d’une race reconnu comme des guerriers hors pair, le préjugé veut qu’il soit difficile d’être son supérieur. Le leader de la team, un humain, tentera donc de se montrer supérieur à lui.

De plus il y a la présence d’un gros bras. Ce dernier ne sera limité qu’à cette observation. Il est violent, et veut se mesurer à quelque chose d’aussi violent que lui, et par déduction de sa part, Mando en paraît digne.

Un droïde sera aussi présent pour amarrer et faire décoller le vaisseau. Ce dernier étant celui du Mandalorien, le droïde comprendra que le bébé à bord vaut un petit paquet de crédit. Cependant, pour un droïde, la réflexion mettra longtemps à se faire et n’aboutira qu’en fin d’épisode sans aucune conséquence.

Le dernier personnage est une Twilek qui fait office de veille connaissance à Mando. Ancienne camarade de notre Mandalorien, on comprend vite qu’elle a vu certaines parts sombres de ce dernier. Cependant l’actrice derrière le personnage est souvent, voire tout le temps en surjeu, ce qui la rend peu crédible en général. Le personnage pouvait être intéressant car sa race a participé à bien des aspects au lore de star Wars. Il aurait donc été intéressant d’avoir un peu plus de développement sur sa vision du monde qui l’entoure. C’est d’ailleurs le point sombre de cet épisode: il ne développe pas grand-chose.

Vu le nombre de personnages, un seul épisode est trop court pour développer tout le monde. C’est pour ça qu’en dehors du côté chasseur renommé de Mando, personne n’a eu de développement. Que ce soit le scénario principal, les histoires de chaque perso, ou même simplement leurs avis sur l’univers dans lequel ils évoluent rien n’est approfondi. Ils sont bloqués à une caractéristique, le plus flagrant étant la brute de peau rouge, qui n’est résumé qu’à ça.

L’épisode s’amuse cependant pas mal à jouer avec la renommée des mandaloriens, tout en prouvant qu’elle ne vient pas de nulle part: la Twilek laisse sous-entendre que Mando a commis des actes atroces; la brute qui tente un combat avec Mando juste pour le tester, mais qui se fait calmer aussi vite; le combat de Mando contre 4 gardiens de la prison, … Mais la où le côté tout-puissant du personnage est poussé à fond, c’est quand il commence à mettre hors jeux ses camarades un par un. Je trouve que ce passage filme Mando comme un monstre (comme l’Alien ou le Predator), lui donnant un aspect inévitable. Il te voit, il te suit, il te chasse, il te tue.

En dehors de cela, l’épisode est bien diversifié. Particulièrement sur la diversité de l’équipe. Cependant je trouve que c’est cet épisode où on se rend le plus compte du côté “fake” que ce soient à cause des tentacules des Twileks qui ne bougent quasiment pas, ou du bébé de la race de Yoda que l’on remarque être une poupée 80% de son temps d’écran. Le tout fait moins propre que les épisodes précédents.

Pour conclure, c’est un épisode que je trouve en deçà de ce que proposaient les anciens. Il reste plaisant à voir, mais n’apporte presque rien. Les deux prochains épisodes concluront la saison 1. Je pense donc que le prochain épisode devrait finir sur un cliffhanger tout en nous en dévoilant plus sur l’histoire du bébé. Et ce cliffhanger devrait se régler dans l’épisode final. J’espère y retrouver les restes de l’Empire, ainsi que plus d’informations sur la nouvelle république et pourquoi pas la naissance du premier ordre. Enfin vivement vendredi !

Que la Force soit avec toi
Montrer le reste de l'article
Précédent Belgian Game Awards: les nommés sont…
Suivant Dragon Ball Z Kakarot dévoile son générique d’ouverture plein de nostalgie
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

GOTY 2018: Les meilleures surprises de la rédaction

12/01/2019
Close