Beyond Good and Evil 2 s’est enfin montré lors de la conférence E3 2017 d’Ubisoft, par le biais d’une cinématique qui envoyait du lourd. Malheureusement, aucune phase de gameplay n’était au rendez-vous. Et pour cause puisque Michel Ancel a lui-même confessé que le développement du jeu n’avait pas encore débuté. Néanmoins, le moteur du jeu est quant à lui en gestation depuis plusieurs années. Ce qui fait qu’une bonne partie du travail est déjà abattu. Quoiqu’il en soit, pendant cet E3 2017, Michel Ancel s’est tout de même attelé à quelques présentations derrière des portes closes afin d’exhiber la technologie qui propulsera Beyond Good and Evil 2.

Ce moteur de jeu s’appelle Voyager et est capable de gérer des voyages depuis la terre ferme jusque dans l’espace et ce sans la moindre coupure de chargement. Un peu à l’instar d’un No Man’s Sky. En plus, c’est plutôt joli. Il nous promet aussi que son moteur sera capable de simuler une planète de façon complète avec différents biomes. De plus, quelques détails rendent le tout encore plus crédible comme le frottement atmosphérique qui provoque un effet d’halo autour des vaisseaux lorsqu’ils quittent ou rentrent dans l’atmosphère. Classe. Bref, et comme vous allez le voir, leur moteur maison a de l’ambition à revendre.

A l’heure actuelle, on ne sait toujours pas quand sortira Beyond Good and Evil 2 et encore moins sur quelle plateforme. Par contre, le programme Space Monkey a été lancé. Il s’agit d’une sorte d’early access dans laquelle les joueurs pourront donner leur retour et influencer la direction que prendra le jeu.

Show Full Content

About Author View Posts

Mr Scintillant

Actuellement, je tape la carte sur MTG Arena et Legends of Runeterra, tout en continuant mon marathon Kingdom Hearts

Previous Test : World to the West – Invitation au voyage
Next Et de 4 millions de ventes pour PlayerUnknown’s Battlegrounds
Close

NEXT STORY

Close

PlatinumGames promet plusieurs annonces en ce début de nouvelle année

07/01/2020
Close