Avez-vous profité un peu de la Beta de Battlefield 1? Nous vous livrons nos sensations après quelques heures de jeu (et plus de 400h sur BF4 ou encore une cinquantaine sur Verdun)

La carte tout d’abord : bienvenus dans le désert du Sinaï soldats, théâtre d’affrontements intensifs entre les forces Britanniques et l’Empire Ottoman. Point positif : d’une partie à l’autre, la météo change et vient modifier les conditions de visibilité, tantôt la pluie, tantôt une immense tempête de sable. Quand on pilote un avion par contre, autant en sortir durant la tempête de sable car on ne voit absolument rien du tout, sauf très très haut dans le ciel où on ne fait que tourner en rond. Quand c’est la pluie on ne voit presque rien au sol, mais en l’air oui donc on peut continuer les dogfights avec les avions rivaux.

Bernard! T'es où? P**** de désert de ***
Bernard! T’es où? P**** de désert de ***

La carte en elle même ne nous a pas vraiment emballés par son level design. Elle est très grande comme d’habitude sur un Battlefield, mais avec la sensation qu’on était beaucoup moins nombreux que 64 joueurs. Une sensation de vide à certains endroits et que finalement l’action ne se concentre que sur ¼ de la map (3 points centraux, surtout le village).

Sur les points de respawn, ce ne sont plus des véhicules bien définis, mais on peut désormais choisir le type de tank/avion à déployer. On peut donc adapter sa stratégie en fonction de l’adversaire. Les tanks lourds font de sacrés dégâts et sont peut être un peu trop pétés. (Pas de lance roquette à l’époque, ni de mines anti-char…) On pourra toujours le faire sauter à la dynamite mais encore faut-il pouvoir s’en approcher, car en plus du conducteur avec le canon, 5 personnes peuvent rentrer dedans et tenir une mitrailleuse qui le rend létal de chaque côté… Alors du coup quelle solution? Nous en avons trouvé une particulièrement jouissive qui consiste à crier “Death From Above B*****S!” et de faire pleuvoir des kilos de bombes avec le bombardier (note: le cri est optionnel). Cet avion est donc redoutable si on le manie très bien, il faut un peu d’entrainement… Par contre, malgré le fait que deux autres joueurs peuvent venir prendre une mitraillette de chaque côté, il sera une cible facile pour les chasseurs (tri-plan anti-avion, très rapide) ou les avions d’attaque, polyvalents, pouvant effectuer des dommages au sol ou dans les airs. En bombardier, on peut également signaler la position des ennemis à ses alliés à intervalles réguliers, un peu comme les drones dans les épisodes précédents. On notera d’ailleurs au passage l’absence du général pour cet opus.

Bon courage pour vous débarasser du tank lourd
Bon courage pour vous débarasser du tank lourd

Pour ce qui est des classes, on retrouve Assaut: anti-tank avec de la dynamite et des « grenades anti blindés” et un fusil automatique. Le toujours présent et toujours joué par la moitié des joueurs : le Sniper. Le soutien, qui donnera des munitions et est armé d’une mitrailleuse lourde. Et enfin le Médecin qui balancera de quoi vous soigner (même si on se soigne tout seul en restant planqué) et pourra faire revivre les autres (même si quand on meurt on peut accélérer le temps de respawn). Du classique donc et, comme d’hab, peu de monde remplit son rôle: pas ressuscité une seule fois, alors que vous avez des medics à moins de dix mètres… c’est un peu rageant.

Enfin, dans ce beau désert, quand une équipe est en déroute, un train blindé et lourdement armé pouvant accueillir plusieurs joueurs est déployé pour pouvoir redonner un peu de piment à la partie. Il passe à proximité de 3 points de contrôle. Sa présence est donc tout sauf anecdotique une fois déployé. Toutefois, lors de nos parties, cela n’a jamais suffi à renverser la vapeur. On notera également la présence de classes spéciales comme le lance-flamme ou un soldat blindé armé d’une mitrailleuse lourde. Ces classes « popent » comme les héros dans Battlefront, mais nous n’avons pas eu l’occasion de pouvoir mettre la main dessus. 

Tchoutchou les rageux!
Tchoutchou les rageux!

Sensations mitigées donc lors de cette Beta. Le jeu est magnifique, les effets d’explosions, le sound design sont au top comme d’habitude avec Dice. Malheureusement le design de la carte ne nous a pas emballé plus que ça. Les véhicules sont agréables à jouer, mais un vrai cauchemar si l’on est à pied en face (une série de 42 kills en tank lourd lors de nos escarmouches en aura surement fait rager plus d’un). Nous attendons donc la version définitive du jeu avec, on l’espère, des cartes beaucoup plus inspirées. Ne nous y trompons pas, ce sera surement un bon FPS multijoueurs, mais c’est d’un Battlefield qu’il s’agit et les fans de la première heure (ou de la deuxième avec le 3) attendront le titre au tournant.

Show Full Content

About Author View Posts

Avatar
Petit Ange Parti Trop Tôt

Parfois, un Pixel s'éteint et vogue vers d'autres horizons. Mais ce n'est pas parce qu'il ne fait plus partie de notre grand barbecue que ce qu'il a écrit disparaît !

Previous ReCore : avez-vous de quoi le faire tourner sur PC ?
Next Street Fighter V : Tiens, voilà du Urien
Close

NEXT STORY

Close

Le producteur des Gears of War part chez Blizzard pour superviser la licence Diablo

06/02/2020
Close