Dangerous Golf test, Dangerous Golf review

Dangerous Golf | Test (PS4)

Le premier jeu d'un petit studio tentant de faire son trou

Un peu plus d’un mois après sa sortie et un gros patching plus tard, j’ai enfin pu mettre la main sur Dangerous Golf sur PS4 pour pouvoir vous en parler dans les meilleures conditions possibles. Tenons nous le Burnout mode Crash du Golf en chambre? Oui mais pas plus, et c’est bien là que le bât blesse.

Je ne vais pas me précipiter vers la conclusion et tenter de vous expliquer de quoi il en retourne dans ce titre où il faut tout casser avec sa bite et son couteau… euh… non… avec ses balles… de golf.

Chéri tu fais la vaisselle? Tu ne prendrais pas une éponge à la place?

Dangerous Golf est diablement simple dans son “pitch”. Vous vous retrouvez dans divers environnements répartis en 4 pays, la France, les USA, l’Australie et l’Angleterre. Vous passerez d’une cuisine de restaurant à une station essence ou encore à une pièce où l’ambassadeur pourrait faire ses réceptions (en oubliant les Ferrero Rocher).

Dans ces environnements le premier but sera de faire le plus de casse possible pour pouvoir déclencher le Smashbreaker et détruire encore plus de choses tout en “contrôlant” la balle. On influe plus sur sa trajectoire qu’on ne la contrôle réellement il faut bien l’avouer. Tout comme c’était déjà le cas dans le mode crash de Burnout. Une fois la jauge de Smashbreaker vide il sera temps de rentrer la balle dans le trou indiqué par le drapeau, ce qui n’est pas forcément simple (selon où la balle aura fini sa dernière course) et pourrait vous obliger à recommencer le niveau.

Le but final est de bien entendu faire le plus gros score en dollars (et ce peu importe le pays).

Si les créateurs ont bien tenté de remplir le jeu de contenu et de modes (solo, coop et compétitif), il faut bien avouer que c’est un titre parfait pour les fin de soirée arrosées ou pour faire la carrière en coopératif. En solo le titre n’a que peu d’intérêt, si ce n’est celui de se défouler à peu de frais après une dure journée de travail.

En l’état, et sans retirer son fun, Dangerous Golf tient plus du mode bonus qui a été allongé pour faire un titre “complet”. Il a même les attraits d’un jeu mobile.

On appréciera les quelques twists de gameplay apportés par moment. Les drapeaux bonus, les cibles qui attendent un score précis pour s’afficher ou cette foutue glu qui colle votre ball to the wall. Désolé il fallait que je la fasse.

Autour de ça, on se retrouve avec une réalisation utilisant l’Unreal Engine 4 qui fait du très beau boulot une fois les parties chargées. C’est beau, ça se détruit bien et les effets en jettent. Par contre, que s’est il passé du côté des temps de chargements? En plus d’être relativement longs, ils reviennent entre chaque niveau et tentative d’un même tableau.

Une optimisation avec un bouton de recharge de niveau instantanée ou presque aiderait grandement à éviter les problèmes de lassitude. Les niveaux sont parfois très durs pour juste débloquer la médaille de bronze (surtout vers la fin) et devoir repasser plusieurs fois par un long écran de chargement casse le rythme et nous sort du trip qui est tout de même jouissif.

Conclusion

Dangerous Golf tient ses promesses de gros défouloir fun et intuitif. Il est plutôt réussi techniquement et ravira les soirées entre potes. Il pêche par contre par son aspect de gros mode bonus, ses temps de chargement frustrants cassant le rythme et un habillage un peu chiche (surtout niveau musique en partie).

Dangerous Golf test, Dangerous Golf review

Dangerous Golf

  • Développeurs Three Fields Entertainment
  • Type Golf de chambre destructeur
  • Support PS4, PC, XOne
  • Sortie 3 Juin 2016
Note Cuisson à feux doux
Note Pas de pxlection

Y’a bon!

  • Fun et Défoulant
  • Bonne réalisation
  • Gros potentiel de soirée entre potes

Beuargh!

  • Les temps de chargements
  • Et la lassitude qui en découle
  • Le peu de renouvellement
Commentaires Facebook
Catégories
Tests
A lire...
  • Prévu initialement en décembre 2016, Syberia 3 avait finalement été repoussé au 20 avril 2017. Si on n’entendait presque plus parler du jeu depuis son report, on craignait forcément...
  • Cette fois-ci, Enter the Gungeon sera disponible sur toutes les plateformes (ou à peu près toutes) puisque le soft de Dodge Roll Games sera enfin disponible sur Xbox one...
  • Le teasing autour de Destiny 2 continue à s’intensifier. Aujourd’hui, Bungie dégaine une nouvelle vidéo posant brièvement le contexte scénaristique de ce nouvel épisode. On y voit ce bon...
  • En décembre dernier, Telltale annonçait qu’il travaillait sur une nouvelle licence, celle des Gardiens de la Galaxie. Aujourd’hui, nous avons enfin la date de sortie du premier épisode. C’est...
Dernier podcast:

Dans le même genre