Les Moomins, c’est typiquement le petit dessin animé que je regardais quand j’étais petit sur Canal+ (j’ai passé environ 4 ans à cette période en Normandie, ce qui m’a permis d’accéder sans mal à l’époque à la chaine cryptée) et dont j’avais un vague souvenir. L’annonce de Snufkin : Melody of Moomin Valley sur Switch et PC a déclenché comme un flash de nostalgie que je ne pouvais pas ignorer.

Quelque chose cloche dans la vallée des Moomins

Les Moomins est une série télévisée d’animation nippo-finlandaise d’une centaine d’épisodes adaptée des romans et bandes dessinées des Moomins de l’illustratrice finlandaise et auteure Tove Jansson et son frère Lars Jansson. On y suit une petite communauté de Trolls et leurs amis dans la vallée des Moomins. Depuis son premier livre en 1945, l’univers fantastique de Moomin a séduit les enfants et les adultes grâce à ses livres, ses bandes dessinées, ses différents spectacles, ses pièces de théâtre et ses produits dérivés. Pour ceux que ça intéresse, un film d’animation réalisé en 2014 « Les Moomins sur la Riviera » est un excellent métrage qui plaira à vos enfants et à vous-même.

Dans ce titre, nous incarnons Snufkin, le musicien vagabond contemplatif et anti-matérialiste qui déteste les règles et l’autorité. Il va où il veut, fait ce qu’il veut et, surtout, sait ce qu’il veut et qui il est. Snufkin est l’incarnation de la liberté et le personnage le plus populaire de la série Moomin. Alors qu’il quitte la vallée pour l’hiver en promettant à Moomin de revenir au printemps, son retour ne se passe pas comme prévu. Les animaux fuient la vallée, d’horribles parcs manucurés avec des panneaux et des règles jonchent la vallée, le ruisseau s’est asséché et le meilleur ami de Snufkin, Moomin, a disparu. Snufkin se fait un devoir de faire disparaître tout cela, au nez et à la barbe des agents de sécurité, et part à la recherche de son ami.

Mais Moomin reste introuvable, et Snufkin va remonter sa piste à travers toute la vallée – et au-delà – en résolvant de petites épreuves, en venant en aide aux habitants de la vallée et en nettoyant les lieux.

L’histoire de Snufkin : Melody of Moomin Valley s’inspire de nombreuses œuvres et combine divers éléments de jeu tels que la furtivité, la résolution d’énigmes et l’exploration. Ce jeu sera certainement apprécié par les joueurs de tous âges, les fans des Moomin (le jeu retranscrit magnifiquement bien l’ambiance de la série) comme les plus jeunes qui ne seront pas rebuté par de la difficulté, le jeu ne présentant que très peu de challenge.

Snufkin a pour objectif de rendre à la vallée son état antérieur en détruisant les parcs et les changements apportés par le gardien du parc. Et, surtout, de retrouver Moomin. Dans les parcs, Snufkin doit se faufiler devant les policiers ou les distraire (voire les appâter) afin d’enlever tous les panneaux, de renverser les statues et d’encourager les policiers à partir. J’ai apprécié ces petits moments d’anarchie plutôt joyeux et toujours différents grâce à des variations de mécaniques.

Lorsque vous n’êtes pas en train de tout casser, vous résolvez des énigmes simples pour accéder à de nouvelles zones, débloquez des raccourcis ou vous explorez les magnifiques zones du jeu. Bien que les énigmes ne soient pas difficiles, elles ne sont pas non plus fastidieuses comme le sont souvent les énigmes faciles dans les jeux. C’est une vraie promenade interactive et mystérieuse dans la vallée des Moomins pourrait-on dire.

Visuellement, Trove Jansson possède un style artistique très reconnaissable et emblématique, ainsi qu’un ensemble de personnages qui ont évolué au fil des ans grâce à leur interprétation dans de nouveaux médias. Le style d’Hyper Games dans Snufkin : Melody of Moomin Valley est familier et très respectueux du style original. N’importe quelle photo ou capture d’écran pourrait facilement être utilisée pour un livre d’illustration, mais il y a des endroits particulièrement pittoresques que les développeurs utilisent pour vous encourager à vous arrêter et à profiter de la vue.

Mais les jeux vont au-delà de l’hommage aux livres avec l’utilisation du mouvement et du son, et les deux sont mis en œuvre de manière transparente. L’ambiance sonore est excellente et donne vie aux environnements. J’aurais pu facilement fermer les yeux et imaginer que j’étais assis sur le petit pont au son du ruisseau ou que je profitais du jardin de Papa Moomin, tout comme Snufkin. Les déplacements dans l’environnement sont faciles et naturels, Snufkin pouvant sauter, tirer et pousser certains éléments voire positionner des rochers pour sautiller de l’autre côté d’une rivière.

Si je devais critiquer le jeu sur Switch, la chose la plus facile à souligner serait le lag occasionnel dans les zones ou les moments les plus animés du jeu ainsi que ses temps de chargements assez longs qui perturbent un peu la magie. J’ai joué presque exclusivement en mode portable, ce qui m’a rendu dingue à cause du Joycon Drift, mais en mode docké, le titre est réellement magique et relaxant.

Le système d’inspiration est un élément que j’ai trouvé un peu forcé en terme de représentation dans le jeu. Snufkin est un musicien qui s’inspire de la nature et ses errances et son niveau d’inspiration – essentiel pour progresser – se développe en résolvant des quêtes annexes, en fouillant les buissons ou en jouant un air à certains animaux. Pour franchir certains obstacles, Snufkin doit jouer d’un instrument en particulier et atteindre ou dépasser un certain « niveau d’inspiration ».

D’une part, j’ai trouvé la façon dont Snufkin collectait l’inspiration en courant dans les buissons, en explorant et en aidant les autres assez cohérente mais d’un autre côté, le mécanisme est vraiment un élément de gameplay trop systémique pour ce type de jeu. L’inspiration est disponible en abondance et facile à trouver, ce qui fait que nous ne sommes jamais bloqué, sauf quand le jeu ne veut pas que vous accédiez à une zone en particulier avant un certain moment. Souvent, le niveau requis semble inutile et je me demande si il n’y avait pas un autre moyen de gérer ce système. Mais là, on chipote.

Snufkin Melody of Moomin Valley


SupportsPC, Switch
GenreAventure
Date de sortie7 mars 2024
ÉditeurRaw Fury
DéveloppeurHyper Games
MultiNon


  • Magnifique à regarder et écouter
  • une vraie promenade fascinante et prenante dans la vallée des Moomins
  • Accessible à tous et amusant même pour les adultes
  • Une adaptation qui a vraiment compris son média de base
  • Peut-être trop facile
  • Le système d’inspiration, un peu la maladroit
  • Les limites de la Switch un peu reloues

Snufkin Melody of Moomin Valley

Titiks

L’avis de Titiks sur Switch

En bref

Snufkin : Melody of Moomin Valley est une nouvelle approche de l’œuvre de Tove Jansson, tout en restant fidèle à la série et à ses personnages. On sent réellement que les développeurs ont eu à cœur de retranscrire les créations de Jansson, ce qui fait de ce titre un jeu s’intégrant parfaitement dans l’univers des auteurs.

4.5
Close

NEXT STORY

Close

Intellivision révèle les jeux et accessoires disponibles au lancement de l’Amico

25/05/2021
Close