Les expériences VR se multiplient sur le casque de Sony, et si certains développeurs se cassent les dents avec la cinétoses et proposent des expériences statiques pour limiter la casse, les gars de chez WarDucks se sont dit qu’ils allaient sortir une simulation de grand huit mythologique. Et ouais.

Les Mythes au logis

Cette blague est éculée je sais, mais elle convient assez bien à cet article au final. Le plus gros souci du PSVR (et des casques VR en général) c’est qu’il n’est pas forcément propice à la découverte par tout le monde. Je m’explique : à un repas de famille, j’ai fais essayer le casque à ma sœur, mais pour éviter de lui donner la nausée – elle qui est déjà hermétique aux jeux vidéo – et limiter les interactions je n’avais que l’expérience The Kitchen de Resident Evil 7 sous la main.

Bon, j’avais aussi The Descent et son excellent requin, mais l’expérience met du temps à démarrer. Un autre jour, un ami était très motivé à essayer le casque, mais si il a poussé des “Whoa” d’admiration une fois le PSVR sur la tête, il a vite déchanté en faisant quelques pas. Idem pour mon épouse, à qui j’aimerai parfois montrer des expériences en VR mais qui est assez fermée à l’horreur. RollerCoaster Legends vient remplir cette fonction de démo VR et a l’avantage d’être non seulement assez rapide (8 minutes), de ne proposer aucun gameplay et d’être parfaitement toléré par tout le monde niveau motion sickness.

N’ayez crainte : ça n’a pas l’air comme ça, mais aucun signe de Motion Sickness sur les rails

Alors oui, on ne va pas se mentir : 8 minutes c’est court, d’autant que le joueur est ici complètement passif et ne peut qu’admirer les décors et profiter des sensations procurées par notre voyage en wagonnet. Traversant les mythes antiques – dont un très sympathique passage dans le labyrinthe du Minotaure – dans des environnements gigantesques et vivants, on profite néanmoins du voyage et sans ressentir la moindre nausée, malgré la vitesse et les virage.

On note toutefois que le soin apporté à éviter toute cinétose impacte quelque peu les sensations que l’on devrait éprouver dans ce type d’attraction, notamment en fin de trajet. A ce niveau, RollerCoaster Legends est une petite porte d’entrée sympathique à la VR apte à être essayée par tous. Au niveau des regrets, on ne peut s’empêcher de se dire qu’il manque un petit quelque chose à cette production pour dépasser le stade de démo VR, comme la présence de chemins alternatifs par exemple.

Conclusion

RollerCoaster Legends est une petite expérience en VR passive qui a le mérite d’être parfaitement adaptée à un large public sans causer le moindre malaise, comme on aurait pu s’y attendre dans un grand huit en réalité virtuelle. Le voyage est sympathique, un peu trop court et balaye des classiques de la mythologie antique, et si l’absence d’interactivité n’est pas un souci ici, on regrette un peu peu l’absence de routes alternatives ou de nouveaux circuits thématiques.

RollerCoaster Legends

  • Développeurs WarDucks
  • Type Grand Huit
  • Support PSVR
  • Sortie 21 Décembre 2017
Montrer le reste de l'article

A propos de l'auteur Voir les articles

Xavier Henry - Titiks
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Précédent Monster Hunter World : une troisième bêta avec une nouvelle quête arrive bientôt
Suivant Dragon Ball FighterZ : voici les configurations mini et recommandée sur PC
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Twitch victime d’attaques de hackers

24/03/2015
Close