Test : Q.U.B.E.2 – Amélia³

Les règles ont changés

Quick Understanding of Block Extrusion, voilà la signification de l’acronyme Q.U.B.E. pour ceux qui se le demandaient encore. Suite “directe” du premier épisode sorti notamment sur console en 2015, Q.U.B.E.2 vous place dans la peau d’Amélia au coeur de l’énorme structure cubique. A l’image de l’épisode précédent, elle ne sait pas ce qu’elle fait là ni où elle se trouve.

Bienvenue de nouveau dans le Q.U.B.E.

Joli Q.U.B.E.

Une certaine ambiance se dégage des décors

Ce qui frappe en premier lieu comparativement au premier jeu, c’est l’aspect graphique. Là où Q.U.B.E. privilégiait les environnements ordonnés et immaculés, on se rend vite compte que les lieux qu’Amélia foule cette fois sont quelque peu chaotiques et – grande première – laissent entrevoir l’extérieur, jouant avec la lumière et les reflets d’une forte belle manière. Les cubes reflètent les rayons lumineux, les couloirs disposent de néons parfois aveuglants et un véritable travail sur l’ambiance générale a été effectué par les développeurs. Cela se ressent également dans les dialogues entre Amélia et sa correspondante qui la guide dans ce dédale pour la faire sortir de là.

Si le premier Q.U.B.E. nous plaçait dans un objet stellaire lancé en direction de la Terre, un doute survient rapidement quand à l’emplacement d’Amélia. Sur quelle planète sommes-nous ? Voire Quand sommes-nous ? Et surtout que faisons-nous là alors que normalement, le Q.U.B.E. avait pu être arrêté dans le jeu précédent ? La narration a été plus travaillée avec un certain nombre de révélations sur la nature du Q.U.B.E., sa présence en ces lieux et in-fine, la raison de la présence d’Amélia. Mais au-delà de son histoire prenante, Q.U.B.E. c’est avant tout une question de puzzle.

P.U.Z.Z.L.E.

Il est toujours question de réactiver des générateurs

La bonne nouvelle, c’est que cette suite propose des puzzles avec des mécaniques différentes mais également très bien présentées. Si les possibilités d’Amélia sont restreintes en début de partie, elle gagnera bien vite de nouveaux “programmes” à intégrer à ses gants pour manipuler les cubes de chaque pièce. Ainsi, il n’est plus forcément question de lever ou d’abaisser des cubes, mais d’activer des dalles particulières avec L2 en leur attribuant une fonction. Activez une dalle en bleu, et elle deviendra une surface rebondissante grâce à la touche R2. Usez du programme vert et la dalle pourra créer un cube. Enfin, le programme orange pourra faire surgir un rectangle pouvant  entre-autre servir de plateforme.

La qualité des puzzles et la réalisation de Q.U.B.E.2 ont fait un bond en avant

Avec ces trois seuls programmes, Q.U.B.E.2 parvient à décliner de très nombreux puzzles allant toujours un peu plus loin. Car en plus des programmes inclus dans les gants d’Amélia, chaque salle propose son lot d’interrupteurs (qu’il faudra parfois lester), de zones magnétiques, de surfaces à déplier, de boules voire de jets d’huile ou de feu. Les puzzles basés sur la physique n’ont pas de multiples façons d’être résolus et il vous faudra tester et projeter mentalement le comportement de chaque possibilité, tout en sachant que jusque tard dans le jeu, Amélia ne peut activer qu’une seule dalle de chaque sorte simultanément par puzzle.

Certains puzzles sont loin d’être évidents

Si la majeure partie du jeu consiste à réactiver des générateurs en venant à bout d’une série d’énigmes en vue de progresser plus loin, chaque nouvelle mécanique est introduite de manière simple via un petit puzzle qui nous présente un nouvel élément. Par exemple, un pont qui pourra se replier de différentes façon, des surface magnétique capable de retenir un cube, mais aussi de le projeter une fois la polarité inversée, l’huile, qui rend les cubes glissants, mais aussi inflammables… toutes ces mécaniques sont déclinées en de multiples puzzles qui ne laissent – sauf en de très rares exceptions – pas la place au hasard ou à l’approximation.

Tout est précis et réglé comme une horloge, ce qui rend les 2-3 phases requérant un timing serré ou un saut à l’aveugle des plus frustrantes. A l’inverse de Q.U.B.E. premier du nom, les puzzles sont vraiment bien pensés et ne demandent que très rarement au joueur d’être très réactif, préférant les enchaînements logiques et l’utilisation pertinente des surfaces à “programmer” dans un ordre précis. On se prend vite au jeu, et on remarque que toutes les mécaniques sont suffisamment bien agencée pour que l’on repère assez vite par quoi commencer et quels tests effectuer avant de lancer les expérimentations et progresser vers la salle suivante.

Si visuellement le jeu est très agréable et évite les environnements trop semblables en variant les éclairages et en réservant quelques surprises visuelles aux joueurs, l’ambiance sonore n’est pas en reste, avec de rares passages musicaux, un doublage anglais de qualité et surtout la présence de sous-titres en français bien utiles pour comprendre les implications du scénario plutôt bien ficelé. Amélia pourra-t-elle rentrer chez elle ? Et surtout, que s’est-il passé ?

Conclusion

Excellente surprise que ce Q.U.B.E.2. La qualité des puzzles a fait un bond en avant, tout comme la qualité graphique du jeu et sa narration. La progression est fluide et la seul le manque de logique peut vous bloquer dans les énigmes de Q.U.B.E.2 tant rien n’a été laissé au hasard. Il m’a fallu un peu plus de 7h pour en voir le bout, certaines énigmes m’ayant donné beaucoup de fil à retordre, tandis que le final m’a pris par surprise. Si l’on peut pester contre les quelques approximations de 2-3 puzzles, rien ne vient entacher l’excellent titre de Toxic Games.

Temps de lecture : environ 3 minutes

Q.U.B.E.2

  • Développeurs Toxic Games
  • Type Puzzle/énigmes
  • Support PS4, PC, Xbox One
  • Sortie 13 Mars 2018
Q.U.B.E.2 à notre sauce
8/10
Q.U.B.E.2 à notre sauce
Y'a bon
  • Le bond visuel
  • Les mécaniques de puzzle
  • En français
  • Une bonne durée de vie
  • La narration prenante
Beuuuuwark
  • Progression un peu redondante (activer des générateurs)
  • 2-3 énigmes moins "carrées" dans leur résolution
  • Technique
    7/10
  • Esthétique
    8/10
  • Ergonomie
    9/10
  • Audio
    8/10
  • Contenu
    8/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre