Je ne suis en général pas fan de tester des early access. Les patch tombent et peuvent modifier l’expérience de jeu de manière drastique. Mais bon, No Rest for the Wicked m’a eu avec sa direction artistique magnifique, aussi, je vais tenter un premier retour.

Une early très prometteuse

Je me suis donc plongé dans les premiers cercles de No Rest For The Wicked, le dernier bébé du studio Moon Studio, à qui nous devons déjà le sublime ORI. Après quelques heures de jeu, on ne peut pas dire que le titre laisse indifférent.

No Rest For The Wicked se présente comme un mélange déroutant de diverses de jeu service, des éléments empruntés à Diablo et à la saga Souls, avec une touche de récolte et d’artisanat. Pour ma part, c’est beaucoup, d’autant qu’il faut soigneusement équiliber tout cela. Dans le cas présent, et à l’heure où j’écris cet article, le tout reste encore un peu chaotique.

Bien que le jeu soit visuellement époustouflant, avec un esthétisme rappelant celui d’Ori, son orientation actuelle est un peu floue et laisse à désirer. Mais je tiens à noter que Moon Studio semble engagé dans une démarche d’amélioration rapide et constante de son bébé, comme en témoignent les quelques patchs déjà sortis.

L’un des points forts indéniables de No Rest For The Wicked réside dans son esthétique. À l’instar d’Ori, le jeu offre un véritable festin pour les yeux, démontrant tout le talent du studio. Les cinématiques, quant à elles, rappellent les qualités de séries telles que Arcane (League of Legend sur Netflix), avec des performances vocales et des animations faciales vraiment maîtrisée. Je suis vraiment sensible à cette esthétique, et je trouve dingue que ça reste de la 3D.

Comme un Diablo, auquel on pense assez rapidement en voyant les images, l’exploration constitue un élément central de l’expérience de jeu. Cependant, certains aspects du gameplay, tels que la gestion des quêtes annexes et la répétitivité des tâches, peuvent en l’état rapidement nous bassiner. De plus, l’économie du jeu peut sembler contre-productive, rendant parfois l’exploration fastidieuse.

Vous pouvez récolter vos herbes, vous pouvez miner, vous pouvez creuser, vous pouvez pêcher. Je pense que vous pouvez faire un lit, mais je n’ai pas essayé. C’est un moyen de se soigner, mais la plupart du temps, on ingére simplement la nourriture pour se soigner. Et si vous avez de la chance, en fait, sur certains de vos équipements, vous pouvez obtenir une régénération de santé, et j’ai fortement priorisé cela. La régénération de santé était un moyen de pouvoir continuer à jouer, tant que vous ne preniez pas une quantité colossale de dégâts et que vous n’attiriez pas continuellement les ennemis, ce qui est en fait assez facile à éviter car il n’y a pas une forte densité d’ennemi, vous pouvez vous maintenir et continuer à jouer.

Les combats dans No Rest For The Wicked s’inspirent à la fois de l’aléatoire de Diablo et de l’exigence de Dark Souls. Cependant, cette fusion des styles ne parvient pas toujours à convaincre pour l’instant, tant l’équilibrage n’est pas encore au point (mais je le rapelle : les patchs tombent). La gestion de l’équipement, basée sur la chance et la rareté des objets, peut frustrer, puisqu’on a un système de loot façon diablo couplé à des combats aussi exigeants et mortels que les Souls.

De plus, la mécanique de combat, bien que solide dans son ensemble, manque parfois de dynamisme et de récompense pour les actions stratégiques du joueur. Le volume de combat est aussi inférieur à ce à quoi nous aurions pu nous attendre. Vous tuerez bien plus de monstres en 20 minutes de Diablo que dans toute ces early access. Ce qui renforce le côté stratégique et unique des combats.

No Rest for the Wicked


SupportsPC
GenreAction RPG
Date de sortie18 avril 2024
ÉditeurPrivate Division
DéveloppeurMoon Studios
MultiNon


  • Visuellement délicieux
  • Le système de combat
  • L’exploration
  • À ce stade, assez répétitif
  • Des sous-systèmes pour le moment peu utiles qui surchargent
  • Le loot, parfois frustrant

No Rest for the Wicked

Auteur

L’avis de Titiks sur PC

En bref

Si No Rest for the Wicked parvient à surmonter ses obstacles et à affiner son gameplay pendant cette early, il pourrait s’imposer comme une sacrée référence. Considérant qu’il s’agit d’un « work in progress », je vous conseille de le suivre de près !

3.5
Close

NEXT STORY

Close

New Gundam Breaker : une date de sortie (le 22 juin) et une nouvelle vidéo

27/03/2018
Close