Des mots mêmes de ses créateurs, Ronin se veut un mélange entre Mark of the Ninja et Gun Point. C’est surtout de ce dernier dont on reconnait les inspirations. Voyons donc ce que vaut un jeu d’action/infiltration en 2D et au tour par tour, oui oui, vous avez bien lu, au tour par tour.

Mettons tout d’abord les choses dans leur contexte, dans Ronin vous incarnez un personnage qui porte un casque de moto en permanence ainsi qu’un katana ce qui est toujours pratique. Pas de fioriture pour l’histoire, il semble (car rien n’est expliqué explicitement) que vous soyez la fille du monsieur souriant au centre d’une photo en noir et blanc et que vous avez décidé de venger la mort de votre père en tuant les autres personnages de la photo qui seraient donc responsable de sa mort.

Notre héroïne part donc en quête d’une vengeance qui s’étalera sur  5 chapitres divisés en 3 niveaux chacun. Dans les deux premiers niveaux vous devrez hacker des ordinateurs, suivant un ordre précis ou non, et dans le troisième trouver votre victime et achever votre sale besogne.  Il faudra pour finir le niveau rejoindre votre moto que vous avez garé de l’autre côté du niveau, à l’opposé de là où on a commencé. Tout se passe dans des immeubles parfois gigantesques qu’il vous faudra pénétrer discrètement profitant de l’obscurité, utiliser les escaliers, les ascenseurs les murs et le plafond ! Car oui tel Spider-Man vous pouvez grimper et vous accrocher partout et quand vous effectuerez un saut, vous pourrez même lancer un grappin pour corriger un saut ou rentrer dans un building par la fenêtre.

Ronin in game 01

Mais passons à ce qui fait le sel du jeu : ses phases de bagarre. En effet, celles-ci se déroulent au tour par tour. Concrètement, dès que vous entrez dans une phase d’action, le temps se fige, dès lors, vous ne pouvez plus courir, on ne se déplace plus qu’en sautant ce qui est assez déroutant au début. Il faudra donc bien calculer ses sauts et pour cela dès que vous actionnez la commande de saut vous décidez avec la souris (ou votre joystick droit si vous optez pour la solution manette) de la distance et hauteur. Si du rouge apparaît sur la ligne de saut, cela veut dire qu’à la fin du tour vous serez dans les airs. Quant à vos ennemis, si une ligne rouge est tracée, cela veut dire qu’au prochain tour ils tireront et attention, tous en même temps ! Il faudra donc sauter sur vos ennemis pour les assommer pendant deux tours, si celui-ci se trouve à proximité d’une fenêtre, et bien vous pourrez donc le faire passer à travers. Au fur et à mesure de votre carnage, vous remplirez une jauge qui une fois pleine, vous donnera une action de plus, ce qui sera bien pratique pour prendre les devants lors des combats.

Il faudra donc bien réfléchir (et mourir beaucoup aussi) pour réussir à se sortir de certaines situations et compléter ses puzzles. Le jeu n’invite donc pas vraiment à la discrétion totale, en revanche ces combats tactiques, une fois les bases maitrisées, sont vraiment prenants. On peut regretter un petit manque de variété du côté des ennemis. De la même façon, chaque niveau possède des objectifs secondaires qui sont toujours les mêmes : tuer tous les ennemis, épargner les civils et ne pas faire sonner l’alarme. Un peu dommage, surtout qu’en fait ils n’ont pas grand-chose d’annexe car c’est seulement en les réussissant tous que l’on peut débloquer de nouvelles compétences : lancer son sabre, faire apparaitre un hologramme ou encore se téléporter à côté d’un ennemi, font partie de l’arsenal que vous débloquerez petit à petit à condition donc de faire un niveau avec tous ses objectifs secondaires.

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

Ronin est un jeu surprenant, le mélange action 2D tour par tour fonctionne plutôt bien et est très addictif. On regrettera un manque de variété tant dans les ennemis que dans les missions ainsi que les objectifs secondaires obligatoires pour gagner des nouvelles aptitudes qui sont les mêmes d’un niveau à l’autre. Reste que ce sont entre 5 et 6 heures de jeux bien remplies et qui vous feront vous creuser les méninges de combats en combats.

Ronin

  • Développeur Tomasz Waclawek
  • Éditeur Devolver Digital
  • Type Action 2D au tour par tour armé d’un katana
  • Support Pc
  • Sortie 30 juin 2015

Dans le même genre :

  • Gun point

Y’a bon!

  • Un système de jeu original et addictif
  • Une difficulté au rendez-vous
  • Les gadgets apportent un vrai plus de variations

Beuargh!

  • Manque de variété des ennemis et du type de mission
  • Les objectifs secondaires obligatoire pour level-up
Show Full Content

About Author View Posts

Petit Ange Parti Trop Tôt

Parfois, un Pixel s'éteint et vogue vers d'autres horizons. Mais ce n'est pas parce qu'il ne fait plus partie de notre grand barbecue que ce qu'il a écrit disparaît !

Previous Skyforge ouvrira ses serveurs à tout le monde le 16 juillet
Next Broforce célèbre le 4 juillet avec du nouveau contenu et une réduc

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Neptunia: Sisters VS Sisters arrive début 2023

12/08/2022
Close