Lors de la gamescom 2016, j’ai eu la chance d’avoir un rendez-vous au stand de Kasedo Games où j’ai pu essayer brièvement The Metronomicon, un Musical RPG pour PC à paraître ce 29 septembre qui m’avait instinctivement rappelé le très bon Final Fantasy Theatrhythm. On vous propose ci-dessous un aperçu de la version « preview » du jeu qui nous donne déjà une bonne idée de ce à quoi nous attendre à la sortie de la version définitive.

Fight with the melody

Pour ceux qui ne connaissent pas le genre, les Musical RPG sont des jeux hybrides entre RPG classique et jeu de rythme à la Vocaloid. Vous devrez appuyer sur des combinaisons de touche sur le rythme de la musique pour que vos personnages parviennent à vaincre les monstres qui leur barrent la route.

Le représentant le plus connu du genre est certainement le très bon Final Fantasy Theatrhythm où vous pouviez vous constituer une équipe de héros issus de tous les opus de la série et affronter des ennemis emblématiques en respectant le rythme imposé par chaque musique disponible en jeu.

Un des reproches que l’on peut avoir par rapport à ce Final Fantasy est que l’aspect RPG n’était pas forcément assez présent. En effet, nous n’avions que très peu de contrôle de chaque équipier en termes de combat. Nous pouvions tout de même attribuer des compétences spécifiques à chacun d’entre eux et les faire monter de niveau, mais ça s’arrêtait plus ou moins là. De plus, il n’y avait pour ainsi dire aucun scénario disponible, limitant l’intérêt du jeu à son aspect rythmique.

Dans The Metronomicon, Kasedo Games reprend le concept de base du genre mais a voulu développer plus loin le côte RPG en y incluant plus de contrôle sur le « combat » et en créant une histoire et des personnages bien WTF comme on les aime chez PxlBBQ.

the metronomicon tutoTu viens de te faire doucher !

Une fois le jeu démarré, vous aurez la possibilité de choisir le mode « Free Play » ou le mode « Aventure« . Le mode « Free Play » vous permet de jouer n’importe quelle chanson avec l’équipe de votre choix.

Le mode « Aventure » est quant à lui le mode histoire du jeu et s’annonce clairement prometteur. La version preview ne nous permet de progresser que jusqu’à la fin du deuxième chapitre mais donne un bon avant goût de ce qui nous attend.

Comme dans tous les RPG, le monde ne va pas franchement bien et il revient à une bande de héros d’arranger les choses. Plutôt normal pour le genre. Cependant, le scénario de The Metronomicon rajoute une bonne dose de sauce WTFBBQ par dessus.

Parce que oui, le problème que le monde est en train de vivre n’est pas banal. Des espèces de météorites s’écrasent partout dans le pays et attirent des hordes de monstres qui vont avoir une folle envie de faire des énormes teufs, foutre le son à fond et tout casser sur leur passage comme des bons party harders.

Pour se protéger de ce « fléauuuu », pas de « fanta, fanta, fanta » qui tienne : les hommes répliquent en créant une académie des arts du combat rythmique et forment les volontaires pour aller mettre la misère aux monstres sur le dance floor. Suite à une bonne douche en se voyant humiliés lors d’une battle de danse, les monstres quitteront la fête et vous pourrez alors couper le son et fermer le club improvisé afin qu’ils ne reviennent pas.

Le scénario est mis en scène avec une direction artistique « cartoon » franchement sympa. Chaque nouveau chapitre fait progresser l’histoire via des petites cinématiques humoristiques où l’on introduit un ou plusieurs nouveau(x) personnage(s) jouable(s). Ils sont dans l’ensemble plutôt attachants et on se demande vraiment ce que leur réservent leurs futures aventures.

the metronomicon histoire
Hey, allons arrêter cette fête

Dans le mode aventure, vous devrez explorer une région en vainquant les mini-boss des différentes « zones-chansons » qui les composent. Ceci débloquera la dernière zone où vous devrez affronter le big boss de la région dans une chorégraphie un peu plus compliquée. Il y aura par exemple des notes à éviter ou des éléments du terrain qui viendront entraver votre visibilité. Une fois le boss battu, vous débloquez la cinématique suivante de l’histoire et pouvez avancer vers la prochaine région.

the metronomicon boss
Après avoir réussi un certain nombre de chansons, le niveau du boss « Beyoglu Nights » est débloqué

Don’t mess with my RPG

Parlons maintenant du gros point fort de The Metronomicon, son système de « combat ».

Tout d’abord vous devez vous constituer une équipe de 4 danseurs parmi les personnages que vous aurez déjà débloqués. Chacun d’eux peut être customisé grâce à deux emplacements d’équipement et à 3 compétences à allouer.

Une fois sur le dancefloor, plusieurs ennemis viendront seuls ou en groupe tenter de vous exploser. Pour pouvoir leur faire des dégâts, chacun de vos personnages devra danser en rythme sur les notes de la partition défilant au-dessus de sa tête afin de lancer des compétences et attaques.

Il y a aura donc bien 4 partitions défilant simultanément entre lesquelles vous pouvez, et même devrez, alterner ! Rassurez-vous, c’est plus facile que ça en a l’air et le système d’utilisation des compétences rend ce « switch » plus aisé.

Pour utiliser une compétence, vous devrez faire danser un personnage en rythme dans sa partition jusqu’à atteindre une note en surbrillance. Si vous alternez de partition à ce moment pour faire danser un autre de vos équipiers, celui qui a atteint la note en surbrillance lancera la compétence associée et sa partition s’interrompra pendant un petit temps, légitimant donc « l’obligation » de changer de partition.

the metronomicon attaque
Une fois une jauge chargée, vous pouvez également effectuer une attaque de groupe dévastatrice

Chaque personnage peut être équipé de 3 compétences maximum ; si vous dansez jusque la première note en surbrillance et switchez, la première compétence sera utilisée. Si vous continuez à danser jusque la deuxième ou troisième note en surbrillance, vous pourrez alors lancer la deuxième ou troisième compétence de votre personnage. Sachez que le fait de placer un sort en deuxième ou en troisième position le rend d’ailleurs plus puissant étant donné qu’il faut danser d’avantage pour l’utiliser.

Pour pimenter le tout, vous devrez utiliser intelligemment vos compétences pour faire un maximum de dégâts aux adversaires en exploitant leurs faiblesses élémentaires. Une fois un combat réussi, vos personnages prendront de l’expérience et pourront monter en niveau pour améliorer leur statistiques automatiquement. Il sera sans doute nécessaire de monter en niveau pour arriver à battre les boss plus retords avant que la chanson ne se termine. En effet, vous pouvez très bien survivre jusqu’à la fin d’une chanson sans tuer le boss si vous n’avez pas fait assez de dégâts. Ceci peut être dû à trop peu de notes en rythmes jouées, de trop faibles statistiques ou de mauvaises compétences.

Bref, le mode RPG du jeu est vraiment excellent et conjugue avec brio les aspects des RPG traditionnels avec ceux des jeux de rythme lors des combats.

On vous laisse avec le trailer illustrant le système de combat.

Conclusion

Le gros point fort de The Metronomicon est à mon sens qu’il peut tout aussi bien être apprécié pour son côté RPG, son côté rythmique ou pour le mix de deux.

Les amateurs de RPG standards trouveront leur compte grâce à une histoire et des personnages bien WTF et à de bonnes mécaniques de combat (gestion des équipements, des actions de chaque membre de la party, des compétences ou des faiblesses élémentaires) et ce même pour un joueur ayant du mal avec les jeux de rythme grâce à une difficulté ajustable.

Les amateurs de jeux de rythme ne devraient également pas être en reste grâce à des partitions fortement inspirées de celles présentes dans les jeux de DDR, à de bonnes pistes sonores et à une difficulté pouvant encore être pimentée grâce à des missions challenge et à un leaderboard.

Bref, The Metronomicon est un peu « le meilleur des deux mondes RPG et rythmique » comme pourrait si bien le dire Hannah Montana. Si vous avez un tant soit peu de sens du rythme, nous vous le conseillons vivement !

The Metronomicon

  • Développeurs Kasedo Games
  • Type Musical RPG
  • Support PC
  • Sortie 29 septembre 2015

Y’a bon!

  • Un bon choix de musiques variées
  • Le mode histoire bien WTF
  • La direction artistique
  • Entièrement sous-titré en Français
  • Difficulté ajustable pour les différents types de joueurs
  • Les mécaniques de gameplay RPG ont autant d’importance que celles du gameplay rythmique (équipement, compétences, éléments, etc…)
  • Leaderboards et challenges

Beuargh!

  • Pas de multi local ou online prévu
Show Full Content

About Author View Posts

Papayou

Amateur de japonaiseries en tous genres, rédacteur et correcteur sur pxlbbq.com

Previous Gameplay : Gabriel Knight The Beast Within #3 – Grace s’affirme
Next Assetto Corsa – Test sur le pouce
Close

NEXT STORY

Close

Critique: The Mandalorian épisode 1

13/11/2019
Close