Danganronpa mon amour interdit

La série Danganronpa compte déjà 2 épisodes vidéoludiques sur Vita, le premier : Trigger Happy Havoc et le deuxième joyeusement nommé Goodbye Despair.
Au niveau de la chronologie, on a donc Trigger Happy Havoc, Ultra Despair Girl et  Goodby Despair. Il sera nécessaire de faire le premier pour comprendre cet opus et éviter de se spoiler la fin.

La série s’est épanouie dans le genre des visual novel et avait trouvé une fanbase honorable au fil d’une narration exceptionnelle et d’une histoire aussi wtf que prenante avec des personnages complètement barrés mais auxquels on s’attache trèèèèèès vite.

18178133238_9aef8523ed_b

Loin de s’enliser dans son genre et de procrastiner, Spike Chunsoft s’essaie à une autre formule: le RTS. Alors, efficace ou non? On vous répond maintenant et vu que j’suis un mec sympa, il n’y aura pas de spoiler.

Désespoir ou pure joie?

Rassurons les fans de la série, le scénario est toujours aussi passionnant à suivre, la logique y étant toujours aussi absente. Peu de choses font sens mais loin de proposer du réalisme, le jeu reste cohérent et ça c’est hyper important (et impressionnant).
On retrouvera donc des personnages hyper charismatiques et reconnaissables et même si vous galérez avec les noms (il y en a beeeeeeeeeeaaaaaaaauuuuuucoup), vous saurez de qui on parle.

personnages

Globalement, la narration reste toujours aussi intelligente, pour peu que vous soyez à l’aise en anglais, car les cinématiques lors du test n’étaient pas sous-titrées avant l’apparition d’un patch qui… nécessite de recommencer la partie (un peu ballot). Vous serez très vite aspirés même si Komaru Naegi, une des protagonistes, reste aussi intéressante qu’une petite cuillère au début (NO SPOIL). Les phases de dialogues sont longues, et on sent que l’équipe n’abandonne pas le développement de ses persos au profit de l’action.

Parlons-en de l’action d’ailleurs (notez la transition naturelle, qui coule hmm), la prise en main est hyper casse gueule. Pour ma part, je pense que la vita n’a pas de joysticks adaptés à l’accueil d’un jeu de tir et le début ressemble un peu à une punition MAIS on s’y habitue et on finit par enchaîner les HS en se servant habilement des 2 sticks.

monokuma

Les phases d’action sont bien rythmées, le level design est utilisé de manière à vous faire galérer mais pas trop, des mini jeux sont présents et quelques idées valent vraiment la peine de s’y arrêter (votre arme permet des actions hyper sympa et utiles). Le principe de repérer son chemin avant une grosse salle pour éviter de devoir dézinguer tous les monokumas permet de choisir son approche et fonctionne très bien.

Le cul entre deux chaises schyzophréniques

Le bémol principal du titre pour moi, c’est justement que les phases d’actions soient séparées par de trop longues phases de dialogues, pour un jeu qui se dit action.
Comprenez-moi bien, ces dialogues sont géniaux mais du coup on ne se plonge pas dans le gameplay et celui-ci reste… secondaire pour le jeu.

Ce n’est absolument pas un problème pour ma part mais autant vous prévenir, si vous pensiez éviter les gros dialogues, c’est raté.

Conclusion.

Faire un test de Ultra Despair Girls sans spoiler c’est complexe, car l’histoire est, selon moi sa principale qualité. Mais je ne veux pas vous spoiler pour que vous profitiez un max du jeu qui se révèle très bon et qui rejoint la collection des meilleurs jeux vita sans problèmes, malgré le fait qu’il soit (largement) perfectible.

Spike Chunsoft prend un risque qui paye et j’aimerai les voir continuer. Un très bon jeu donc et si vous aimez l’ambiance vous n’allez plus pouvoir en décoller!!

Danganronpa Another Episode Ultimate Despair Girls

  • Développeurs Spike Chunsoft
  • Editeurs NIS America
  • Type TPS narratif
  • Support PSvita
  • Sortie 04 septembre 2015

Y’a bon!

  • L’histoire prenante
  • Le risque pris
  • Un gameplay qui s’apprivoise
  • Des personnages de fou (encore)

Beuargh!

  • Gameplay pas des plus adapté à la console cependant
  • Devoir recommencer sa partie pour avoir les sous titres pendant les cindématiques
Montrer le reste de l'article
Précédent Fallout 4 : voici le charisme
Suivant Call of Duty : Black Ops III présente son histoire en vidéo
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Catherine : Full Body s’introduira chez nous le 3 septembre 2019

14/02/2019
Close