Zelda Earth Wind and Fire

Pocahontas le souffle du vent

L’E3 c’était il y a un mois et sous son flot d’annonces leakées, il y a un jeu qui a fait parler beaucoup plus que les autres (en bien ou en mal), Zelda: Breath of the Wild. Revenons un peu dessus voulez-vous?

On va commencer par dire que la présentation de Nintendo était catastrophique à mon sens. Ces deux dernières années, on avait eu en effet droit à des Nintendo direct plein d’humour, mettant en scène ce cher Regie face au regretté Iwata par exemple. Cette année, c’est un Three House. Donc ce n’est plus une présentation de plusieurs jeux en moins de 2h comme on y était habitué mais ce fut une présentation très très très très longue. On a donc eu droit pour commencer à un trailer de ce fameux Zelda avec en point d’orgue la découverte du sous-titre. Vient alors une très longue présentation du prochain pokemon. Et enfin on repasse à l’action avec Zelda, où l’on nous fait découvrir le tout début du jeu. Sauf qu’en fin de présentation, et bien ça allait continuer. On aura eu droit à plus de 5h de gameplay pour présenter les nouveaux aspects du titre. Quel jeu fait ça? Bref, je trouve que ça a desservi un peu le jeu et apporté de la confusion au sein de la communauté de fans de la franchise car comme bien souvent, tout n’est pas très clair avec Nintendo. Mais essayons tout de même de voir où en est on.

Yabadabadouuuuuuuu!

Yabadabadouuuuuuuu!

On nous a montré des tas de nouveautés. Link sera totalement libre d’aller où bon lui semble dans une carte qui sera de très loin la plus grande jamais créée pour un Zelda. Seulement voilà, tout ce qu’on à vu nous aura semblé bien vide. Mais pas de panique les enfants! Car nous n’avons que 2%-3% de tout ce qu’il y a à voir. Et certains éléments comme des PNJ et des villages ont été retirés volontairement de la démo présentée pour se centrer uniquement sur les nouveautés de gameplay. Encore une erreur à mon gout, car la majorité des gens ont vite pensé que cette grande aire de jeu serait super vide. Mais il s’agit d’une toute petite partie dont certains éléments ont été enlevés! S’il y a bien une chose que sait faire Zelda, c’est donner de la vie et du charme à ses zones de jeux. Je me rappellerai toujours la première fois où j’ai débarqué dans la ville d’Ocarina of Time. Tous ces personnages qui bougent dans tous les sens, chacun occupé à ses petites affaires et cette musique. Il m’apparaissait alors surprenant de voir des RPG sortis 10-15 ans plus tard ne pas savoir offrir une telle saveur. Tous les Zelda nous ont toujours apporté ce sentiment que les petites bourgades étaient peuplées de gens vivant leurs vie et ayant leurs propres petites histoires et bien sûr leurs lots de quêtes annexes. Nul doute que Breath of the Wild n’échappera pas à la règle.

Même pas peur

Même pas peur

Nintendo sait traiter cette licence avec soin, et on ne sait encore absolument rien de l’histoire, mais il est certain que l’on ira dans des zones bien différentes, que l’on rencontrera des peuples uniques et pourquoi pas des déjà connus comme les Gorons où les Zorras? La certitude, c’est que l’on fera un voyage magnifique. Car c’est bien de ça qu’il s’agit dans les Zelda, c’est de partir à l’aventure avec son cheval et son épée, découvrir des lieux uniques, parfois inquiétants, parfois plein de joie et sereins. Et ce qui à l’air encore mieux, c’est que l’on débarque dans cette grande plaine dès le début du jeu. Pas de blabla, pas de tuto relou et bête. On va apprendre petit à petit et de manière beaucoup moins forcée que durant les épisodes précédents.

J’ai lu une fois que le meilleur des Zelda est celui qu’on a fait en premier. J’ai trouvé cette remarque très intéressante, car non seulement elle s’applique à mon cas (Team Link’s Awakening) mais elle témoigne de la force de la série à nous marquer lors de la première rencontre car chaque épisode est unique et a sa propre identité. Parce que j’ai fait Link to the Past après le meilleur épisode de la série, je le trouve moins bon par exemple. Et il est possible que je pense le contraire si j’avais fait Zelda 3 d’abord. Tout ça pour dire que la jeune génération qui va découvrir les jeux d’aventure avec Breath of the Wild risque de  ne pas oublier l’expérience de si tôt tant l’aventure semble prometteuse.  
Le feu par exemple semble avoir une importance particulière dans le jeu. Il nous servira à faire chauffer notre nourriture pour récupérer de la vie, mettre le feu à des broussailles et pourra alors se propager avec l’effet du vent. On pourra aussi profiter de l’air chaud provoqué par un incendie pour se propulser dans les airs avec notre deltaplane de poche. Plein d’interactions avec la nature semblent possible et c’est tant mieux. En plus on pourra de nouveau faire du snow sur notre bouclier! Vu le nom du titre et ce qu’on en a vu on bien l’impression que tous les éléments de la nature auront une place importante au sein du titre.

Ceci est bien trop cool

Ceci est bien trop cool

On ne pourra pas reprocher à Nintendo de ne pas prendre de risque avec sa licence. Cela sera-t-il payant? Les observateurs les plus craintifs n’ont pas manqué de soulever plusieurs points. Le jeu semble en effet emprunter pas mal de mécaniques aux jeux de rôle occidentaux. Une jauge d’endurance, un système de loot, du craft, de la durabilité pour les armes (quelle folie!). Le truc, c’est que beaucoup de JDR sont passés par là depuis des années avec leurs mondes ouverts et ont été de véritables succès comme Skyrim, Dragon Age Inquisition ou The Witcher 3. Alors forcément la comparaison risque d’être rude. Mais attend-on de Zelda que ce soit un Witcher? Pas vraiment. La série se modernise et prend un parti en intégrant des mécaniques auxquelles on n’échappe guère dans les jeux de monde ouvert aujourd’hui. On a beau nous avoir signalé que des éléments du jeu on été supprimés pour la démo, on n’a pas pu s’empêcher de trouver ce vaste monde vide. Cela est-il un problème? Après tout dans les autres Zelda 3D les plaines n’étaient pas le métro aux heures de pointe. Les mêmes ennemis aux mêmes endroits… Un monde vide ne veut pas forcément que ce monde sera nul, on se rappelle naturellement de Shadow of the Colossus et de son ambiance ultra pesante dans se monde que l’on parcourt et où seuls vivent ces colosses que l’on doit abattre. Et côté ambiance, on sait que Nintendo fera le travail comme déjà dit plus haut. Par contre le côté craft et durabilité des armes ça je suis moins fan. Mais c’est tout à fait personnel, le crafting c’est pas ma came. J’espère que l’on pourra trouver facilement un équipement qui durera assez longtemps pour ne pas à avoir a se taper des séances de farming/looting/crafting. Genre on truc la Master Sword et là au revoir la durabilité.

 

Il était un petit navire!

Il était un petit navire!

Je suis loin d’être un fan boy de la série, je n’ai pas fait tout les jeux ni même fini certains de ceux que j’avais commencés. Mais ce Breath of the Wild a su me toucher et attiser ma curiosité. J’ai envie d’aller découvrir son monde et son univers et de me laisser bercer par le bruit du vent dans les arbres. Bref, j’ai vraiment hâte qu’il sorte, surtout que d’ici là on en saura un peu plus sur cette fameuse NX. J’attendrai donc ton arrivée Link en allant jouer une de tes aventures que je n’ai pas encore faite et qui du coup m’attire depuis quelques temps: Windwaker.

Commentaires Facebook
Catégories
HotPxlLe blog des cuisiniers
A lire...
Twitch

Dans le même genre