Demetrios – The BIG Cynical Adventure | Test

Pipi-Caca

Ah, n’avons-nous pas tous été biberonnés aux Point’n Click mystérieux, les Chevaliers de Baphomet en tête, ou Gabriel Knight. Bon, ça parlera sans doute plus aux trentenaires, mais qu’importe ! Avec Demetrios, on revient à ces jeux d’aventures étranges sur les traces d’une ancienne tablette volée chez un antiquaire… enfin presque.

C’est le bordel

Les passages narratifs sur Vita sont peut-être un peu petits

Je dis “presque” parce que Demetrios est un cas un peu à part. D’abord parce qu’en plus de sa sortie relativement inaperçue sur PC, il s’est offert une version PSVita suite à une demande des joueurs (oui, il y a bien une communauté sur PSVita, c’est ce qu’on se tue à vous prouver), ensuite parce que c’est le bébé d’un seul homme – Fabrice Breton – qui a scénarisé, dessiné et développé tout le jeu tout seul comme un grand, enfin parce qu c’est un titre de nos voisins français, fait assez rare pour être souligné. Bref, Demetrios a tout du titre qui fleure bon la passion du jeu d’aventure.

Mais aussi le n’importe quoi.

Nawak

Parce que disons-le tout de suite : il donne le ton dès le premier menu, en vous demandant si vous voulez le maximum de “pipi-caca”, un peu moins ou pas du tout. A chacun ira sa préférence, pour ma part, j’ai choisi une version quelque peu édulcorée, cet humour-là n‘étant pas ma tasse de thé.

On ne peut pas dire qu’on soit pris en traître

On se retrouve dans la peau d’un antiquaire un peu nul , Bjorn Thonen, qui se fait agresser en pleine nuit chez lui, alors qu’il rentrait rond comme une queue de pelle. Remarquant que son agresseur n’a volé chez lui qu’une ancienne tablette sur une statuette d’oiseau, il décide de mener sa propre enquête… bien à sa façon. Il faut dire que la police est ici digne d’un sketch des Inconnus…  Et c’est parti pour une dizaine d’heures d’aventure parisienne d’abord, africaine ensuite (dans le pays “mouchoir de poche” du Nogo) où les blagues beauf’ et situations les plus absurdes s’enchaînent à un rythme diablement soutenu !

Un grand film

Autant vous le dire : si vous cherchez un jeu sérieux, passez votre chemin. Si Demetrios reste très loin des délires LucasArts dans ses énigmes, préférant tout de même rester cohérent, on se retrouve bel et bien en face d’un jeu qui fait tout son possible pour tourner la moindre chose en ridicule.

Gaimeuplaïe

Pas mal de choses sont à débloquer, comme les mini-jeux de la fête foraine

Au-delà de cet aspect scénaristique somme tout classique qui nous verra prendre l’avion pour un pays inconnu en compagnie de sa belle voisine (et de sa gamine insupportable), on se retrouve à enchaîner les lieux en plan fixe, et à cliquer sur tous les éléments pour obtenir plus d’informations ou récolter des objets utiles à la résolution d’énigme. Le gameplay tactile fonctionne ici très bien, et chaque écran présente ses personnages avec lesquels dialoguer et nombres d’interactivités. Il est en effet possible de cliquer deux fois sur le moindre objet pour obtenir des informations différentes (des objets-clés à la cuvette des WC) souvent délirantes et parfois à la limite du bon goût, tout comme zoomer partout pour fouiller les moindres recoins fournis des tableaux.

Demetrios a tout du titre qui fleure bon la passion du jeu d’aventure

A ce niveau, l’interactivité et l’écriture ont dû représenter un travail énorme, et cela contribue à un sentiment constant de découverte. En plus de cela, chaque écran de jeu contient 3 cookies cachés dans les décors à collectionner, à utiliser comme indices pour nous aiguiller dans la résolution des énigmes. Et ceci reste satisfaisant, car en  plus de nous lancer à la chasse aux objets cachés dans chaque nouveau décor, il faudra tout de même avaler 3 biscuits pour obtenir la résolution claire de l’énigme, chaque cookie avalé aiguillant de plus en plus précisément le joueur. Et nous ne sommes pas en reste, puisqu’il va réellement falloir cliquer partout, lire les descriptions et réfléchir correctement pour progresser. Il y a largement assez de biscuits pour l’aventure pour les moins patients.

On ne reste pas qu’à Paris, bienvenue au Nogo

En sus, quelques mini-jeux de fête foraine viennent compléter l’offre. En échange de jetons, il est possible de récupérer quelques lots via une Pince, en jetant des assiette sur des cibles, en pariant sur des chevaux ou des asticots (!), voire en jetant des capsules de gaz empoisonnés sur des animaux (!!). Bref du grand n’importe quoi, qu’il est possible de débloquer dans les bonus du jeu en échange de points collectés durant l’aventure.

A noter aussi qu’il est possible de mourir ou de finir en prison, menant Bjorn et ses amis à un Game-Over des familles, jamais pénalisant, et souvent drôle, les épitaphes étant personnalisées à chaque mort rencontrée (mort qui peut survenir dès les premières secondes du jeu, hein, si vous êtes assez con pour mettre les doigts dans une prise).

Certains pourront reprocher au titre son aspect graphique, mais ce serait oublier que tout cela est le travail d’un développeur qui a tout réalisé lui-même et que les visuels participent finalement à l’ambiance générale un peu folle. On rigole, c’est beauf’, mais tout  reste globalement cohérent scénaristiquement et visuellement.

Conclusion

Voilà un OVNI qui a débarqué sur PSVita à côté duquel il serait dommage de passer. Véritable porte d’entrée au genre Point’n Click, très accessible grâce aux aides – qu’il faut tout de même mériter – drôle et déjanté, Demetrios saura satisfaire les amateurs du genre tout comme les néophytes – si tant est que l’humour pipi-caca ne soit pas un frein.

Demetrios – The BIG Cynical Adventure

  • Développeurs CowCat Games
  • Type Point’n Click à la con
  • Support PSVita, PC, Mac, Linux
  • Sortie 06 Décembre 2016
Note Les feux de l'amour
Note Pas de pxlection

Y’a bon!

  • Une super porte d’entrée au genre
  • En français (forcément)
  • Des tonnes de trucs sur quoi cliquer 😀
  • Absurde 😀
  • Pas cher et ne pèse que dalle sur Vita
  • Le système de Cookies

Beuargh!

  • Portage Vita parfois petit lors des « cinématiques »
Commentaires Facebook
Catégories
Tests
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
A lire...
  • Prévu initialement en décembre 2016, Syberia 3 avait finalement été repoussé au 20 avril 2017. Si on n’entendait presque plus parler du jeu depuis son report, on craignait forcément...
  • Cette fois-ci, Enter the Gungeon sera disponible sur toutes les plateformes (ou à peu près toutes) puisque le soft de Dodge Roll Games sera enfin disponible sur Xbox one...
  • Le teasing autour de Destiny 2 continue à s’intensifier. Aujourd’hui, Bungie dégaine une nouvelle vidéo posant brièvement le contexte scénaristique de ce nouvel épisode. On y voit ce bon...
  • En décembre dernier, Telltale annonçait qu’il travaillait sur une nouvelle licence, celle des Gardiens de la Galaxie. Aujourd’hui, nous avons enfin la date de sortie du premier épisode. C’est...
Dernier podcast: